Cinq tendances en RP pour 2020

Les relations publiques ont connu une période de changement et d’évolution sans précédent au cours de la dernière décennie. Avec l’abandon des médias imprimés par les consommateurs, la montée en puissance des blogues, des pigistes et des influenceurs, sans parler du volume de contenu produit en ligne, il semble que l’impact des avancées technologiques est sans fin.

Compte tenu de ces changements, il est compréhensible que les petites entreprises se demandent si les relations publiques resteront un outil toujours aussi efficace pour la croissance de leur entreprise en 2020. Pour faire court: oui. Pourquoi? Parce que les relations publiques restent inégalées dans leur capacité à instaurer la confiance et à bâtir une réputation.

À l’horizon de 2020, on a sorti notre boule de cristal, chez DataBlitz, afin d’examiner les courants en matière de relations publiques. Nous voyons se dessiner cinq tendances pour les PME et les marques qui souhaitent joindre de nouveaux publics grâce à la couverture médiatique.

Les RP DIY

En 2020, sous la pression de budgets de plus en plus restreints, les marques vont chercher à exécuter leurs propres relations publiques plutôt que d’engager des agences. Ainsi, les entreprises amélioreront leur compréhension des objectifs médiatiques, la mise au point d’une bio engageante, l’affinement du discours et l’élaboration de messages clés concis et percutants.

En outre, ancrés dans une compréhension approfondie du paysage médiatique en constante évolution, d’aucuns se tourneront vers de bons programmes de mentorat et de formation en relations publiques. Ceci aidera les entreprises à obtenir d’elles-mêmes une couverture médiatique significative et durable.

De ce fait, le pouvoir unique de ces petites entreprises résidera dans leur agilité et leur proximité avec leurs histoires (storytelling). Dans un monde qui défend la valeur de l’individu, les petites entreprises qui acquerront des compétences et qui apprendront les bases des relations publiques deviendront bientôt des marques et des noms familiers.

Le nouveau mantra: cibler, cibler, cibler

Il faudra dire au revoir à la méthode shotgun, c’est-à-dire à l’envoi d’un communiqué de presse à tous les médias pour ensuite prier que quelque chose se passe. Cette stratégie sera définitivement enterrée. On privilégiera des listes plus petites et ciblées de médias, autrement dit, des relations publiques significatives et de bonne qualité, pratiquées comme une séduction lente.

Les meilleures approches de relations publiques se concentreront sur l’établissement de relations et le long terme. Le développement de relations mutuellement bénéfiques créera un échange de valeur riche avec les médias qui aideront à la croissance des entreprises. Avec 75 % des journalistes affirmant que seulement un quart des annonces et des communiqués qu’ils reçoivent sont pertinents, 2020 verra un changement radical dans les relations publiques. Finis les envois de communiqués de presse par courrier électronique à 200 journalistes. L’accent sera mis sur la compréhension du média ciblé, son positionnement éditorial et la vérification d’une adéquation avec le message à véhiculer.

Les textes se font entendre grâce à la recherche vocale

Avec des prévisions selon lesquelles 50 % des recherches Google se feront par l’intermédiaire d’appareils à recherche vocale d’ici 2020, comprendre comment cela s’intégrera aux campagnes de contenu éditorial et aux titres de textes fera définitivement partie des performances des relations publiques numériques. Cela sera crucial afin de générer du nouveau trafic vers les sites Web des entreprises. Au cours des prochains mois, les propriétaires d’entreprise qui chercheront à capturer le trafic en provenance d’une recherche vocale devront envisager des moyens de produire un contenu de nature sémantique et pouvant être découvert par la voix.

Intégrer l’éthique et le storytelling au cœur des marques

En 2020, les entreprises et les marques ayant un message profondément inscrit dans leur ADN attireront l’attention des médias vers elles, ce qui va changer le paradigme de leurs relations publiques qui passera de l’envoi de messages de façon proactive à des réponses réactives aux demandes entrantes des médias. Les demandes entrantes inciteront les entreprises à clarifier leur message, leurs histoires et ce qu’elles tentent d’obtenir grâce à leur couverture médiatique. Cela signifiera que vous ne pourrez pas vous cacher derrière un écoblanchiment de parure, des slogans génériques ou des messages éthiques mal conçus sans un soutien réel de la part de l’entreprise. Les entreprises et les marques phares de 2020 auront des stratégies de communication définies, des bases solides et des messages clés robustes qui dicteront comment la couverture médiatique interprétera leur storytelling.

La croissance de l’intégration du data dans les campagnes informatives

Pour finir, les données continueront de jouer un rôle important dans l’orientation des campagnes de relations publiques et dans la mesure de leur impact. Nous pensons également qu’elles seront encore plus importantes pour déterminer la valeur des relations publiques en 2020. Plus les entreprises auront accès à des données précises et en temps réel, plus elles pourront les utiliser afin de concevoir et d’exécuter des campagnes percutantes, puis d’en évaluer les résultats. L’industrie utilisera les données pour créer des campagnes plus pertinentes et ciblées afin de toucher un public plus spécifique, augmentant ainsi la valeur de leurs relations publiques.

Gaven Dumont

Gaven analyse les médias (télé, imprimé et Web) pour apporter un éclairage sur l’actualité médiatique, l’impact de campagnes de communications et les grands enjeux du monde des médias.


DataBlitz

DataBlitz est un répertoire des médias canadiens qui aide les relationnistes du Québec depuis 1984. Nous offrons des outils pour faciliter les communications externes des entreprises et maximiser les résultats.


Laisser un commentaire