Luce Bélanger: pianiste et chanteuse

luce belanger pianiste chanteuse

Portrait d’entrepreneure

«C’est à sept ans en entendant ma tante chanter lors d’un concert de Noël que j’ai eu la première étincelle»

raconte Luce Bélanger, le regard animé à l’évocation de ce souvenir impérissable.

Puis, tante Mireille entreprit d’enseigner le piano à cette fillette curieuse de tout et pour qui dès lors, la musique deviendrait la trame de fond de sa vie pour les nombreuses années à venir.


Entrevue jazz avec Luce Bélanger

A h! Le moment marquant où, pour la première fois, quelqu’un d’extérieur à notre famille ou à notre cercle d’amis reconnait sincèrement notre talent. À quatorze ans, ce fut pour Luce Bélanger, son enseignante de piano Raymonde Leclerc qui l’invitait à envisager des études collégiales au programme de musique :

«Si tu veux, je vais t’aider à t’y préparer!»

Il semble que cette proposition ait trouvé écho dans le cœur de l’adolescente qui sourit à cette opportunité et choisit de faire confiance à son talent.

luce belanger pianiste chanteuse

En 2002, jeune étudiante du Cégep de Ste-Foy au programme de piano classique, Luce se trouve confrontée à des étudiants techniquement de très haut niveau.

«Pour ma part, j’ai évolué dans mon apprentissage du piano par pur plaisir, à mon rythme, en développant mon oreille et mon côté instinctif.»

Des acquis qui aideront beaucoup la jeune femme lorsqu’en 2004, elle entame le double baccalauréat en piano classique et éducation musicale de l’Université Laval à Québec. Quatre années et demie dévouées à son amour du piano et à l’approfondissement de la maîtrise de son instrument.

luce belanger pianiste chanteuse

Puis, les cinq années suivantes, Luce Bélanger s’éloigne de son piano pour se consacrer entièrement à l’exercice du chant. De 2009 à 2011, elle complète le baccalauréat en chant populaire et jazz de l’Université Laval à Québec :

«Cette expérience fut pour moi un moment de plaisir intense où j’ai redécouvert toute la beauté des harmonies du jazz et son côté organique.»

Cette période donne naissance au premier album de l’artiste en tant qu’auteure/compositeure/interprète. Désert Blanc fut enregistré en 2010 avec la collaboration de Jean-François Aubin (piano), Ian Simpson (contrebasse) et Alexandre Hudon (batterie). C’est également à cette époque qu’elle se joint au sextet vocal a capella Jazz Affair, avec qui elle travaille toujours aujourd’hui et au sein duquel elle a la chance de faire ses premières armes en arrangement. Notons qu’en 2012, le groupe se distingue au Harmony Sweepstake A Cappella Festival de New York en remportant un prix.


luce belanger pianiste chanteuse

La jeune chanteuse est lancée. Poursuivant son périple, elle s’immerge dans l’univers du jazz et amorce en 2011, le programme de maîtrise en interprétation jazz de l’Université McGill à Montréal:

«C’est un programme avec un grand volet composition et arrangements. Mon projet de maîtrise était de mettre sur pied un récital avec mes propres compositions. Quelle formidable expérience !»

luce belanger pianiste chanteuse


Après ce parcours académique remarquable, voici comment l’artiste occupe ses jours et trace son chemin :

En janvier 2015, elle intègre le quatuor vocal a capella Vox A4 qui depuis, s’est produit à plusieurs reprises dans les lieux publics, les parcs, les Maisons de la Culture et lors d’événements privés. Entre autres, le quatuor égayera joyeusement les rues et espaces publics de Montréal durant toute la période des fêtes à venir.

Également, Luce Bélanger accompagne au piano les comédiennes et chanteuses Marie-Ève Bélanger et Marie-Pierre Debrienne dans le spectacle Je suis un duo. La petite troupe s’est produite en août dernier à la Maison du Québec de Saint-Malo, dans le cadre des weekends de la jeune scène québécoise. Ce projet fut concrétisé grâce à la collaboration des Offices jeunesse internationaux du Québec. Leur prochain spectacle sera à la Maison de la culture Villebon de Beloeil le 5 novembre prochain.

luce belanger pianiste chanteuse

Puis, Nadère Arts Vivants fait appel à son talent de conceptrice afin de composer et d’interpréter la trame sonore du spectacle Mange-moide la contorsionniste Andréane Leclerc. Cette prestation vient d’être présentée au Théâtre La Chapelle dans le cadre du Festival Grand Cru. Une incursion fantastique dans l’univers de la danse et du cirque.

Enfin, cette année, Luce Bélanger souhaite avant tout nous offrir d’autres compositions. Elle est aux anges, puisqu’en janvier dernier, son talent fut joliment reconnu par le Conseil des arts et des lettres du Québec qui lui a offert une bourse en recherche et création. Aussitôt, Mark Nelson (batteur) et Nicolas Bédard (contrebassiste) se joignent au projet.

«Avec Géranium, j’ai envie d’aborder la formule trio, mais à ma façon. Mon jeu pianistique est très influencé par la musique classique et populaire. Comment utiliser mon propre vocabulaire musical et créer un dialogue intéressant avec deux autres musiciens? Je leur ai demandé d’explorer au maximum les possibilités techniques de leur instrument. La voix est parfois utilisée de façon instrumentale, sans paroles et la contrebasse utilisée comme un instrument de percussion. Ensemble, on joue avec les timbres, mais surtout, on essaie d’utiliser l’espace sonore de différentes façons.»

L’album jazz Géranium sera donc enregistré dans les mois à venir et suivi de spectacles en 2016.

luce belanger pianiste chanteuse


Pour le plaisir de la découverte, voici en terminant quelques artistes ayant inspiré son parcours :

Claude Debussy:

«Un peintre de la musique. Un univers coloré aux harmonies riches!»

Avishai Cohen:

«Un contrebassiste et chanteur israélien qui a magnifiquement fusionné la musique du monde avec son jazz.»

Et Catherine Major:

«Elle est pianiste et chanteuse tout comme moi. J’aime ses textes. J’aime sa voix et son jeu sans artifice. Juste du vrai!»


Fascinés par la passion et la détermination de Luce Bélanger pour son métier? Procurez-vous l’album Désert Blanc sur le site internet de l’artiste.

Luce Bélanger sur le web

Luce Bélanger sur Facebook

Téléphone : 514.317.3105

Surtout, restez à l’affut des informations à venir concernant la sortie de l’album Géranium dès 2016 !


Merci à Nathalie Turbide de Ça Mijote pour la réalisation de ce magnifique portrait d’entrepreneure.

Suivez-la pour découvrir, chaque mois, un entrepreneur passionné d’ici qui a su se démarquer à sa manière.

Propriétaire de l’entreprise Ça Mijote et instigatrice du blogue Un travail à soi, Nathalie Turbide photographie les entrepreneurs follement épris de leur marque.
ca mijote
Ça MijotePar la photographie, Ça Mijote valorise l’histoire de votre entreprise et de ceux qui en font partie. Nous croyons que l’image mise de l’avant peut inspirer et captiver votre auditoire.
En savoir plus