Accueil Entreprendre Les entrepreneures derrière la marque Mistinguett Lingerie

Les entrepreneures derrière la marque Mistinguett Lingerie

Se lancer en affaires, pour certains, c’est un chemin obligé ; pour d’autres, c’est un chemin naturel. Parfois, il s’agit juste de trouver le secteur, le besoin, puis de se lancer. Mistinguett Lingerie répondait à ce besoin : offrir aux femmes de la lingerie de qualité supérieure, confortable et élégante.

fondatrices

Les entrepreneures derrière la marque Mistinguett Lingerie avaient la fibre entrepreneuriale déjà bien en elles. Il ne suffisait que d’une rencontre pour se lancer : « on ne voulait pas se lancer seules. C’est difficile de trouver sa personne ». En effet, trouver ce partenaire qui nous complètera ne se fait pas automatiquement. Heureusement, les deux filles se sont rencontrées et Mistinguett Lingerie est née.

Par où commencer

marche signe local_-90

Le démarrage, c’est tout plein d’idées. Des idées difficiles à organiser et à concrétiser : « tu as plein d’idées, mais tu ne sais pas trop où aller », expliquent les deux entrepreneures d’une même voix. Du côté de Jessica, c’est un cours en lancement d’entreprise qui a aidé à surmonter les défis du démarrage et la création du plan d’affaires, des défis tels que le financement, l’acquisition de l’équipement ou simplement l’organisation des priorités.

Par la suite, il faut s’en tenir aux objectifs, expliquent les deux jeunes femmes. « On est sur la bonne voie, on sait où on s’en va, on a notre clientèle : il ne faut pas se perdre », ajoutent-elles.

S’épanouir

L’entrepreneuriat n’est pas que défis. Pour les deux partenaires, c’est aussi l’occasion de s’épanouir. « On est fières. On a évolué […], on est plus à l’aise ». N’ayant aucune formation en design de lingerie, elles ont appris le métier par elles-mêmes. Cet apprentissage s’est fait aussi intérieurement. En effet, les jeunes femmes ont appris à mieux se connaître et chacune peut travailler selon ses propres forces.

D’ailleurs, afin de continuellement s’améliorer, les deux entrepreneures pointent l’importance de rester humbles et aptes à s’autocritiquer. « Être obstinées, critiques, afin d’amener le produit ailleurs », ajoute Jessica. En duo, les forces de l’une deviennent celles l’autre. Ainsi, même si Annie est du genre à se laisser traîner, Jessica est toujours derrière elle pour faire un peu de ménage, racontent-elles à la blague. Plus sérieusement, Annie remarque chez Jessica la capacité de s’arrêter pour mieux réfléchir. « Jessica est posée et concentrée », explique sa partenaire. Pour sa part, c’est l’aptitude d’avoir une bonne vision d’ensemble et de bien organiser ses idées qui impressionne Jessica, chez sa partenaire. « [Annie] a une idée précise d’où elle va », explique Jessica.

Fières et audacieuses

sous vetements

« On est fières de l’ensemble du travail accompli, de notre audace. Ce n’est pas tout le monde qui a la force de se lancer », raconte Jessica. Annie ajoute que leur produit aussi les rend fières. Un produit de qualité pour lequel elles ont travaillé fort, par essai-erreur.

Elles sont heureuses d’avoir été jusqu’au bout, d’avoir tenu tête aux gens qui doutaient. Elles conseillent d’ailleurs de ne pas trop écouter les commentaires négatifs : « si ce n’est pas constructif, n’écoute pas ! »

Maintenant qu’elles ont quitté leur emploi, les jeunes entrepreneures voient grand. Peu de lignes de lingerie faites au Québec existent et elles souhaitent aller chercher une notoriété à ce niveau. La soif de se surpasser et d’atteindre leurs objectifs est plus que jamais présente et elles ont désormais le loisir d’exploiter ce désir en totalité.

presentation

Hippie, geek et maman, Éveline est curieuse et touche-à-tout. En devenant maman, ce n’est pas seulement le mode de vie familiale qu’elle a embrassé, mais aussi le mode de vie « signé local ». Avec son mari, elle se lance en affaire à l’automne 2016 avec sa compagnie L’Atelier de Tennis, une école de tennis pour toute la famille, dans Lanaudière. Aussi enseignante, rédactrice et réviseure linguistique avec sa compagnie Le Scriptorium, elle réalise peu à peu que l’entrepreneuriat et le travail autonome sont faits pour elle. À travers ce blogue, enfin, elle pourra commenter la scène locale et vous inspirer à farfouiller les recoins du Québec afin de découvrir le « fait au Québec ».
Icone 960xx
Signé LocalLancée en décembre 2015, la plateforme SignéLocal.com est la vitrine du Fait au Québec. Le site Web, dont le but premier est de faire rayonner les entreprises ayant des produits de qualité et comme valeur la fabrication locale, regroupe déjà plus de 230 entreprises membres, partout en province.
En savoir plus