Accueil Entreprendre Kliin : une éco-entreprise sans gâchis

Kliin : une éco-entreprise sans gâchis

Je voue une admiration sans frontière aux personnes qui se lancent, sans trop réfléchir, à la conquête du marché. Tout ce qui touche au démarrage d’une entreprise me remplit de reconnaissance pour ces gens qui souhaitent faire une différence en proposant une solution à une problématique. Surtout, je me sens choyée lorsque l’entrepreneuriat m’offre de chouettes découvertes comme celle-ci !

 

Par le biais d’un entretien convivial, je suis tombée sous le charme d’une entrepreneure qui accorde une valeur prédominante à la franchise et à la fierté. La vision de Marie-Pierre Bérubé est nette : « changer le monde, une habitude à la fois », et c’est ce qui la motive à plancher avec ardeur et conviction au développement de l’entreprise écoresponsable Kliin.

L’entrepreneuriat en cadeau

L’aventure entrepreneuriale de Marie-Pierre débute en 2015, alors que la femme reçoit un cadeau d’une amie qui revient d’Europe : un essuie-tout réutilisable beige aux propriétés absorbantes impressionnantes. L’instinct de l’entrepreneure la pousse à effectuer des recherches sur la fabrication de ce produit et sur les avantages environnementaux de celui-ci.

« Marie-Pierre, est-ce que c’était la première fois que tu songeais à te lancer en affaires ? » C’est avec un sourire dans la voix que la conceptrice de la marque Kliin m’a répondu : « non, plusieurs fois ! J’étais à la recherche de la bonne idée. » Voyant que le marché pour ce type de produit ménager écoresponsable en Amérique du Nord était vierge, elle s’est donné comme mandat de révolutionner notre façon de nettoyer afin d’être plus respectueux de l’environnement tout en étant logique et économique.

Pour y arriver, l’entrepreneure a misé sur ses forces et ses acquis. Travaillant depuis de nombreuses années dans la mise en marché, la vente et la représentation, Marie-Pierre a utilisé ses connaissances pour déployer son projet d’entreprise. « J’avais l’habitude de mettre en marché des produits pour répondre aux besoins des clients, j’ai donc poursuivi dans le même chemin avec mon concept d’essuie-tout réutilisable. »

Pour l’épauler dans son démarrage, la femme d’affaires a choisi d’obtenir les conseils et le mentorat de son patron. « J’avais 38 ans au moment de démarrer ce projet. Contrairement à l’époque où j’avais 20 ans, je pouvais puiser dans mes ressources et dans mon réseau. Et, mon énergie était toujours aussi présente ! »

Kliin_Une_Eco_Entreprise_Sans_Gachis_2

Une mission ambitieuse

Avec Kliin, Marie-Pierre se donne la mission de « changer le monde, une habitude à la fois ». Le produit avait le potentiel de réduire de façon considérable les déchets de nombreuses familles sans représenter un investissement en temps et en argent trop important pour celles-ci. « Une feuille Kliin remplace 17 rouleaux d’essuie-tout. Fait de fibres 100 % naturelles, l’essuie-tout réutilisable est super absorbant, sèche rapidement et est sans odeur. » Quand on a terminé de l’utiliser, on le glisse avec la lessive ou dans le lave-vaisselle pour le nettoyer.

Marie-Pierre a dû réfléchir à la fin de vie de son produit afin de respecter les valeurs et la mission de son entreprise. Étant donné qu’il est entièrement fait de cellulose et de coton, l’essuie-tout est 100 % compostable et biodégradable en seulement 28 jours. « Comme j’utilise des fibres naturelles, en se décomposant, Kliin libère des nutriments dans la terre. »

L’important, pour l’entrepreneure, c’est de « mettre en marché un écoproduit de commodité, facile d’utilisation, et de le créer ici, au Québec ».

La fierté d’ici

Le produit est transformé en grande majorité ici même, dans une usine de Montréal. La fibre est importée d’Europe depuis la création de l’entreprise. « La première chose que j’ai faite en lançant mon entreprise est de partir à la recherche de fournisseurs. Ensuite, j’ai fait le choix de le développer ici », m’a mentionné la femme d’affaires.

Bien que son produit est transformé à plus de 50 % au Québec, Marie-Pierre n’y attribue pas l’étiquette « Fabriqué au Canada » par souci de transparence pour ses clients et pour éviter toute confusion. « Faire travailler des gens d’ici est ma plus grande fierté. Oui, la fibre est importée d’Europe, mais, ensuite, on la modifie ici, à Montréal, et on y appose le design », a précisé l’entrepreneure, qui met de l’avant les illustrations d’artistes québécois.

Par la qualité de la matière première d’importation, la réflexion sur le design des imprimés et la volonté de substituer un produit du quotidien par une alternative écologique, économique et esthétique, c’est de cette façon que Kliin se démarque auprès de ses concurrents. On retrouve ses produits dans près de 250 points de vente au Québec, en plus de sa boutique en ligne. Kliin, c’est une marque d’ici, bien présente sur le territoire.

Kliin_Une_Eco_Entreprise_Sans_Gachis_3

Des projets plein la tête

Se qualifiant d’entrepreneure innovante, Marie-Pierre continue de développer sa marque afin de conserver sa place de choix dans le marché. « Je souhaite adapter mon offre au besoin, ouvrir de nouveaux marchés et présenter des déclinaisons de commodités utiles, économiques et écologiques. » D’ailleurs, la femme d’affaires conseille aux entrepreneurs en démarrage « de bien analyser leur marché pour se distinguer et proposer une solution innovante ». La spécificité de Kliin est simple : « une entreprise qui correspond aux valeurs actuelles, d’une qualité sans gêne, et qui offre la possibilité de changer le monde ».

À travers tous ses projets, Geneviève prend le temps de parcourir les routes du Québec pour dénicher les entreprises qui s’y cachent. Adepte d’agrotourisme et de découvertes culinaires, elle est une cliente assidue des différents marchés publics. L’achat local représente, pour Geneviève, une occasion de déployer l’entrepreneuriat québécois et de faire des découvertes passionnantes.
Icone 960xx
Signé LocalLancée en décembre 2015, la plateforme SignéLocal.com est la vitrine du Fait au Québec. Le site Web, dont le but premier est de faire rayonner les entreprises ayant des produits de qualité et comme valeur la fabrication locale, regroupe déjà plus de 230 entreprises membres, partout en province.
En savoir plus