Accueil Affaires Les types d’accompagnement en démarrage d’entreprise

Les types d’accompagnement en démarrage d’entreprise

Se lancer en affaires est synonyme de bénéficier d’un large éventail d’aides au démarrage d’entreprise. Alors qu’on tient pour acquis l’ensemble de l’offre actuelle, un peu de recul nous permet de réaliser rapidement à quel point ces aides sont précieuses et relativement nouvelles dans l’écosystème entrepreneurial.

Plusieurs entrepreneurs de la génération précédente constatent la chance qu’ont les nouveaux entrepreneurs d’avoir accès à autant de formes de soutien. Ces derniers ont désormais accès à de l’accompagnement individuel ou de groupe, en personne ou à distance, ainsi qu’à une foule d’outils complémentaires.

Aujourd’hui, je vous propose de dresser un petit bilan des différentes formes d’aide au démarrage d’entreprise actuellement offertes. L’objectif est de vous permettre de vous situer par rapport à celles-ci et de déterminer laquelle vous correspond le mieux pour le moment. C’est parti !

La formation

La formation est le type d’aide au démarrage qui est le plus facile à concevoir, même pour un non-initié du milieu de l’entrepreneuriat. De façon générale, nous savons à peu près tous à quoi nous attendre lorsqu’il s’agit de formation.

Lorsqu’il est question de formation, le participant est appelé à développer de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences. Le formateur a alors un rôle de transmission des connaissances et de soutien dans le développement des compétences du participant.

En entrepreneuriat, on peut découper les offres de formations en deux grandes catégories, soit les formations générales et les formations spécialisées. Alors que les formations générales visent à outiller le participant spécifiquement pour son démarrage d’entreprise, les formations spécialisées traitent plus en profondeur d’une discipline de la gestion telle les ressources humaines, la gestion financière ou le marketing.

Les formations générales en démarrage d’entreprise font cheminer l’apprenti entrepreneur à travers les différentes étapes d’une démarche de lancement d’entreprise. Par exemple, le participant sera appelé à faire une étude de marché, à valider son offre auprès de clients potentiels et à prendre contact avec des fournisseurs. À la fin d’une formation générale en démarrage d’entreprise, le participant devrait être en mesure de rédiger un excellent plan d’affaires, si ce n’est déjà fait. Entrepreneuriat Québec offre la formation Lancement d’une entreprise, partout au Québec. Cette formation combine à la fois la théorie et la pratique, et elle dote l’apprenti entrepreneur d’un indispensable coffre à outils.

Les formations spécialisées traiteront quant à elles d’un sujet spécifique un peu plus en profondeur. Elles peuvent être de courte ou de moyenne durée, mais elles sont généralement beaucoup moins longues que les formations générales en démarrage d’entreprise. Souvent, les formations spécialisées prendront la forme d’un atelier au titre accrocheur. En une journée, ou même en quelques heures, on a suffisamment fait le tour du sujet pour permettre à l’entrepreneur d’aller mettre en pratique ses apprentissages. L’École des entrepreneurs a une excellente carte d’ateliers spécialisés. Il est possible de s’y inscrire directement sur leur site et certains sont gratuits. Voici le lien pour les consulter.

Le conseil

Le conseil est également une forme d’aide assez facile à imaginer. On a tous une image du consultant, expert dans son domaine ayant une foule de bonnes pratiques à nous partager.

Le consultant est celui qui outillera l’entrepreneur dans un domaine particulier. Expert de sa discipline et spécialisé dans une industrie, il transmet des connaissances de pointe à l’entrepreneur. Ainsi, le consultant apporte à l’entrepreneur une certaine expertise utile pour son aventure entrepreneuriale.

Contrairement à la croyance populaire, très peu d’entrepreneurs en démarrage d’entreprise font appel à des consultants. Le consultant est plutôt appelé à aider des entrepreneurs qui ont passé le stade du démarrage d’entreprise depuis un bon moment. La consultation offre à l’entrepreneur la possibilité de sophistiquer son management à différents niveaux.

Mais alors, pourquoi les entrepreneurs en démarrage font-ils si peu appel aux consultants ? Pour vous donner une réponse courte, nous dirons tout simplement que la consultation est une offre trop spécialisée pour un entrepreneur en démarrage. Le démarrage d’entreprise est une démarche globale et interdisciplinaire. Celui ou celle qui souhaite être accompagné dans son démarrage d’entreprise a davantage besoin d’un regard sur l’ensemble de son projet d’affaires que d’une expertise de pointe sur un sujet particulier. Or, à cette étape, l’entrepreneur fait souvent appel à un coach en démarrage d’entreprise.

Le coaching

Par opposition au consultant qui a une expertise sur un sujet précis de la gestion, le coach en démarrage travaille sur l’ensemble de la démarche entrepreneuriale. La spécialité d’un coach en démarrage d’entreprise, c’est la transformation d’un non-entrepreneur en un entrepreneur. Il est expert de la démarche entrepreneuriale en soi.

Ainsi, l’entrepreneur qui se fait aider par un coach aura un accompagnement sur l’ensemble de son projet. Le rôle du coach est alors de comprendre ce que souhaite réaliser l’entrepreneur et de l’aider à y arriver.

Le coaching a fait ses preuves et il continue d’épater par son efficacité. Cela dit, ce type d’accompagnement reste encore nébuleux pour certaines personnes. Souvent confondu avec le mentorat ou la consultation, le coaching est malheureusement devenu un terme fourre-tout.

Certains consultants s’autoproclament coachs à tort, ce qui crée encore plus de confusion sur le sujet. Ainsi, certains entrepreneurs en démarrage octroient des mandats de consultation, alors qu’ils croient plutôt acheter du coaching.

Si le coaching reste un type d’accompagnement nébuleux pour vous, je vous invite à lire l’article Pourquoi le coaching en démarrage d’entreprise fonctionne-t-il ? En tant que coach en démarrage d’entreprise, je crois qu’il est important de bien clarifier le sujet.

Le mentorat

Au cours des dernières années, le mentorat est devenu chose commune dans le milieu entrepreneurial. Alors que la génération précédente d’entrepreneurs n’avait jamais entendu parler du mentorat d’affaires, on peut dire qu’aujourd’hui, chaque entrepreneur a son mentor.

Le mentor est celui qui développe les aptitudes entrepreneuriales d’un nouvel entrepreneur. Ce type d’accompagnement mise sur le partage de l’expérience du mentor à son mentoré. Par des discussions informelles, le mentor transfère à son mentoré un brin de sagesse tiré de son vécu.

Alors que le taux de survie moyen des entreprises en démarrage est d’environ 50 %, on voit ce taux grimper à 80 % lorsque l’entrepreneur a un mentor à ses côtés. L’efficacité du mentorat n’est donc plus à démontrer.

C’est pour cette raison que Futurpreneur Canada croit à la formule combinée financement-mentorat depuis plus de vingt ans. Alors que le financement fournit à l’entrepreneur les ressources dont il a besoin pour lancer son projet, son mentor l’aide à utiliser adéquatement et efficacement ces ressources. Maryse Gingras, directrice du Québec pour Futurpreneur Canada, nous mentionne d’ailleurs ceci : « Le mentor est la sauce secrète d’un démarrage réussi. C’est une aide précieuse et tout entrepreneur se doit d’en comprendre la valeur ajoutée. Au début, tout va rapidement, donc prendre le temps avec son mentor est très important ! »

L’orientation

L’écosystème entrepreneurial est vaste et complexe, en plus d’être en expansion et en transformation. Il m’a personnellement fallu plus de cinq ans pour bien le comprendre et pour y développer des liens professionnels partout au Québec et dans la francophonie canadienne.

L’entrepreneur en démarrage risque d’être quelque peu découragé par la complexité de ce nouvel environnement. C’est tout à fait normal ! Afin de s’y retrouver, il est possible de faire appel à des services d’orientation où l’entrepreneur est alors mis en contact avec l’ensemble des organismes pertinents pour l’avancement de son projet d’affaires.

Au Québec, deux organisations prennent en charge l’orientation et le référencement, soit Info Entrepreneurs et Ressources Entreprises. Vous retrouverez les liens vers ces deux organismes dans l’onglet Orientation et référencement de la section Ressources utiles de mon blogue. Cliquez ici pour trouver ces liens.

Des ressources et encore des ressources

Parfois, j’entends certains entrepreneurs dire qu’il n’y a aucune ressource pour le démarrage d’une entreprise. Honnêtement, ça me fend le cœur d’entendre cela !

Au cours des dernières années, le monde de l’entrepreneuriat s’est développé rapidement au Québec. De nombreuses ressources se sont mises en place et d’autres sont actuellement en train de le faire aussi. En tant que nouvel entrepreneur, il est important de prendre le temps d’explorer ce que le milieu a à offrir, car vous risquez de passer à côté de ressources vitales pour votre démarrage.

Dans cet article, j’ai survolé exclusivement les ressources d’accompagnement. L’objectif était ici de faire le point sur ces formes d’aide en raison d’une confusion tenace. Sachez que nous sommes loin d’avoir fait le tour des différentes aides disponibles pour les entrepreneurs en démarrage. Il y a également les ressources en ligne, les webinaires, les outils pédagogiques pour les autodidactes, les canevas, les livres électroniques et j’en passe !

En ce qui me concerne, former et accompagner les entrepreneurs en démarrage est une réelle vocation. Pour mieux les aider, j’ai récemment lancé mon blogue, Vision & Mission. Chaque semaine, je publie de nouveaux articles pour leur donner des conseils, des trucs et des outils. Je vous invite à vous abonner à mon infolettre pour recevoir du contenu exclusif. Cliquez ici pour vous abonner.

Crédit photo à la une: Paul Bence
Jean-Philippe L’Écuyer accompagne quotidiennement des entrepreneurs du Québec, des provinces de l’Atlantique et de la Francophonie Canadienne en phase de démarrage d’entreprise.
Futurpreneur Canada
Futurpreneur CanadaFuturpreneur Canada est le seul organisme national sans but lucratif à offrir du financement, du mentorat et des outils de soutien aux jeunes et nouveaux propriétaires d’entreprise de 18 à 39 ans.
En savoir plus