Accueil Affaires 3e édition du Sommet Performance

3e édition du Sommet Performance

Devant une salle comble à l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, le 25 octobre dernier, avait lieu la 3e édition du Sommet Performance, imaginé et créé par Proaction International. Digne d’un franc succès encore une fois, la thématique du Sommet portait sur le gestionnaire 4.0 n’étant pas un robot. Afin de démontrer le tout, pas moins de cinq conférenciers ont abordé le sujet, et les participants ont également eu la chance d’assister à un business case.

 

Le concept, très dynamique, était animé par Michel Coupal qui regorgeait d’énergie. Ce fut Jean-Philippe Raiche, associé chez Proaction International, qui brisa la glace. Avec comme sujet principal de sa conférence « la technologie et le gestionnaire 4.0 », il démontra avec brio qu’un leader du futur est celui qui saura tirer profit de la technologie pour développer ses équipes et l’organisation. Il établit également l’importance d’avoir des gestionnaires encadrants de proximité permettant de capturer les écarts du personnel entre leur réel potentiel et leur potentiel maximal. Pour ce faire, il mentionna à maintes reprises qu’il est essentiel de « muscler » les gestionnaires en leur donnant accès aux bons outils pour les aider à se structurer. L’associé chez Proaction International conclut sa présentation avec la citation suivante résumant bien sa conférence : « Ne pensez pas acheter un habit à un gestionnaire non musclé, ça ne fonctionnera pas » !

Le Sommet Performance se poursuivit avec nul autre que Sylvain Guimond qui a su captiver l’ensemble des participants et les faire passer par toute la gamme des émotions. Muni d’une feuille de route fort impressionnante, il a travaillé, entre autres, avec plus de 1000 athlètes d’élite, dont Tiger Woods et Mario Lemieux. Sa conférence avait comme titre « Qui êtes-vous vraiment ? ». Il s’efforça donc, tout au long de son exposé, de mettre de l’avant différents principes fondamentaux afin d’être un bon leader et un gestionnaire qui réussit.

3_Edition_Du_Sommet_Performance_2

Tout d’abord, il mentionna qu’il est primordial de faire ce qu’il faut pour être heureux et avoir du bonheur dans sa vie tout en prenant le temps de se récompenser. De plus, pour M.Guimond, la réussite passe par l’échec et les apprentissages qu’on en fait. Pour lui, les caractéristiques des gens ayant du succès sont la vulnérabilité, l’authenticité et la générosité. Il termina sa conférence en disant qu’il est important de s’aimer soi-même et d’aimer les autres.

La journée continua ensuite avec Françoise Bertrand, présidente du conseil d’administration de VIA Rail et de Proaction International, et membre du conseil d’administration de Redevances Aurifères Osisko. Forte d’une carrière très impressionnante, avec plus de 40 ans d’expérience comme dirigeante, elle présenta sa conférence intitulée « La gestion : une histoire de passion ». À travers le récit de son parcours professionnel, elle fit la démonstration de l’évolution de la gestion vers la gestion 4.0. Pour elle, cela représente de s’adapter en ajoutant ou en replaçant différents éléments. Mme Bertrand retient « un bouquet de fleurs » pour décrire le gestionnaire 4.0. Celui-ci devrait ainsi faire preuve d’agilité, de créativité, de collaboration, d’intelligence émotionnelle, d’orientation, de flexibilité cognitive, de pensée critique, de jugement et de précision.

Au retour du dîner, et après un peu de réseautage, ce fut au tour de Carol Allain, qui est un grand conférencier, de venir parler du « choc des générations : le défi du management intergénérationnel ». Avec son approche humoristique et théâtrale, il a su captiver l’auditoire présent tout en proposant une conférence riche en contenu. De main de maître, M. Allain a réussi à sensibiliser les gestionnaires aux générations du futur qui se retrouveront de plus en plus au sein des entreprises. Il mentionna que nous nous dirigeons vers une gestion de proximité où les gestionnaires devront faire preuve de charisme et être convaincants. Pour les années à venir, la conciliation travail-famille gagnera en importance, même chose pour le travail à distance et la flexibilité au travail, en se dirigeant vers moins d’heures au travail. Bref, les générations futures seront de plus en plus à la recherche d’une qualité de vie. Dans un avenir un peu plus lointain, pour la génération alpha, l’intelligence artificielle sera partie intégrante de leur réalité.

3_Edition_Du_Sommet_Performance_3

Par la suite, pour une première fois lors du Sommet Performance, un business case, réalisé par Proaction auprès de la compagnie Bombardier, fut présenté. Il démontra de bonnes pratiques de gestion menant à une efficacité opérationnelle et à une atteinte des objectifs.

Pour clore cette 3e édition qui connut, encore une fois, un grand succès, Jean-François Bertholet, spécialiste dans les questions de mobilisation des ressources humaines et de climat organisationnel, fut invité à prendre la parole. Sa conférence portait sur « l’intelligence émotionnelle n’est pas une qualité réservée aux licornes ». M. Bertholet a su conscientiser les participants et mettre l’emphase sur l’importance de s’intéresser aux émotions au travail. Une des raisons soulevées est que la performance dont nous avons besoin en entreprise a changé. Auparavant, les employés étaient présents pour exécuter alors qu’on cherchera davantage la créativité pour le futur. Le conférencier a également insisté sur la compréhension de la nature humaine et sur les émotions positives. Les points soulevés pour générer des émotions positives au sein d’une organisation sont la justice en étant équitable, l’authenticité, la considération et la contribution. Le gestionnaire 4.0 devra saisir le tout.


Crédits photos : Sommet Performance

Passionné des technologies et du numérique, Jean-Simon est détenteur d’une maîtrise en commerce électronique à HEC Montréal. De l’équipe du développement des affaires chez Reptile, Jean-Simon aime résoudre des problématiques par l’entremise de solutions numériques adaptées aux réalités d’affaires des entreprises avec lesquelles il travaille.
reptile
ReptileReptile se positionne comme un complice d’affaires stratégiques de choix. Généreuse de son savoir, l’entreprise désire révolutionner le marché en définissant de nouvelles normes en termes d’accompagnement d’affaires et de solution numériques.
En savoir plus