Accueil Numérique Les réseaux sociaux : alliés ou barrières sociales?

Les réseaux sociaux : alliés ou barrières sociales?

12
PARTAGES
Je suis stratège de contenu. Évidemment, les réseaux sociaux font partie intégrante de mes journées. Je les épluche, les analyse, les crédite et discrédite au nom des entreprises qui souhaitent s’y démarquer. Un véritable terrain de jeux qui ne cesse de grandir et de m’impressionner.

Comme plus de 2 milliards d’humains, j’ai une page Facebook et comme 800 millions d’autres, j’ai un compte Instagram : ces plateformes font partie de mon quotidien. J’observe les gens, je présente des parcelles de ma vie à qui veut bien s’y intéresser, je m’informe et je me divertis.

Malgré mon intérêt pour ces médias, je ne peux m’empêcher de me questionner sur l’impact que peuvent avoir les réseaux sociaux sur ceux qui les consomment. Sont-ils encore aujourd’hui des outils de connexion ou, au contraire, des leurres sociaux qui poussent les gens à s’isoler de la réalité ?

Les réseaux sociaux ont révolutionné le monde des communications, mais aussi la vision que nous avons des normes sociales. Ils ont permis de créer des dialogues, des mouvements, ont donné aux gens le moyen de rester connectés et de « s’éduquer socialement ». Ironiquement, l’isolement et la solitude sont des maux de société en constante croissance. Pourquoi faire l’effort de sortir et de créer des liens lorsque tout ce dont j’ai besoin pour avoir un sentiment de présence sociale se trouve sur mon écran ? Pourquoi quelqu’un s’intéresserait-il à moi si ma vie n’est pas aussi spectaculaire que celles présentées sur tous les réseaux sociaux où je suis ?

La ligne est très mince entre connexion et déconnexion. Se déconnecter de soi-même pour mieux se connecter aux autres et se déconnecter de la vie réelle pour mieux se connecter sur la vie virtuelle.

Je m’intéresse beaucoup au phénomène social derrière le marketing d’influence. Je trouve tellement puissante cette façon qu’ont les marques de pousser la consommation de masse et l’appropriation à un mode de vie par la seule force de l’interprétation. Grâce à la mise en avant d’un choix, d’une opinion, d’un sentiment ou d’une affiliation, les consommateurs interprètent une image et un texte comme LA bonne façon de vivre. La consommation d’un produit se fait par la suite naturellement afin de faire partie de cette communauté.

Les_Reseaux_Sociaux_Allies_Ou_Barrieres_Sociales_2

Crédit photo: Devin Avery

N’empêche, il s’agit d’une action publicitaire au même titre qu’un magazine, mais ce type de publicité peut nous rejoindre vicieusement le matin, au réveil, et le soir, avant de dormir. Plutôt que de seulement nous proposer un produit ou un service, il nous suggère un mode de vie, un sentiment d’appartenance, une vision virtuelle du bonheur.

Je persiste tout de même à croire que les réseaux sociaux sont des outils de discussion, de partage, de divertissement et d’information complètement géniaux. Continuons par contre de les apprécier avec parcimonie et lucidité.

Crédit photo à la une: Laura Boccola
12
PARTAGES
Rédactrice de métier et à la tête de sa boîte de création de contenu, Marie-Michèle se passionne des gens et des échanges. Esprit vif et âme curieuse, elle suit les tendances et raconte sa vision des choses de manière éclectique et humaine.
logo-la-rubrique
La RubriqueBoîte spécialisée en rédaction multiplateforme, marketing de contenu et gestion de communautés. La Rubrique s’entoure de partenaires performants dans toutes les sphères de la communication, du Web et du design.
En savoir plus