Où cours-tu ?

21
PARTAGES

Arrive un moment dans notre vie où les intentions (sankalpa) ne suffisent plus. « Pratique, pratique, pratique », disait le Maître zen lors de ma retraite de pleine Consciece.

N’avez-vous jamais eu le sentiment de courir toujours, partout, tout le temps ? Comme si la vie était une course effrénée et que la seule devise envisageable était « premier arrivé, premier servi »… Essoufflant, n’est-ce pas ?

image 2

OÙ COURS-TU ?

« Où tu vas, tu es » est le titre d’un livre du Dr Jon Kabat-Zinn. Une petite bible sur l’art de vivre du « Mindfullness ». J’ai acheté ce livre il y a plusieurs années déjà et depuis, il ne me quitte plus. Table de chevet, sac à main, valise de voyage, table de travail… La lecture du titre me suffit pour ralentir ou, du moins, penser à ralentir.

EN PRATIQUE

Je me suis offert une retraite de transformation par la respiration en Pleine Conscience. Un vrai temps d’arrêt et de réflexion. Je suis d’ailleurs arrivée à un tournant dans ma vie où je souhaite faire encore plus de place au moment présent. C’est quand même étrange, n’est-ce pas ? Car en vérité le moment présent EST TOUJOURS LÀ, à chaque respiration. Mais pour toucher cet instant, il faut être disponible pour l’accueillir…

Or, se joindre à une sangha (une communauté qui pratique la méditation) est un must ! Ainsi, nous sommes transportés par l’énergie du groupe et nous nous sentons supportés dans cette quête du bonheur.

image 3

CONCRÈTEMENT

Depuis mon séjour, plusieurs personnes m’ont questionnée sur les détails de la retraite, le fonctionnement, à qui cela s’adresse et plusieurs autres questions.

Je voulais donc prendre un moment pour vous décrire, de façon concrète, comment s’est déroulé mon séjour, sans toutefois vous révéler ma démarche personnelle.

1 — À qui cela s’adresse ?

Que vous soyez débutant ou pratiquant depuis un certain temps, cette retraite est pour tous « les niveaux ». Évidemment, il est toujours souhaitable de s’être initié à la méditation, mais cela n’est pas un prérequis. C’est sécurisant de méditer en groupe et avec un guide, professeur ou maître sur place.

2 — Qu’est-ce que la Pleine Conscience ?

La pratique de la Pleine Conscience est une approche spirituelle à la fois minimaliste et poétique de la vie. C’est par l’entremise de mantras tels que « J’inspire, je me calme. J’expire, je souris », que nous sommes invités à revenir au moment présent. Il y a l’étude du Bouddha, le dharma (pratique) et la sangha (communauté) qui constituent les trois joyaux. La marche méditative et manger en pleine conscience font aussi partie de cette pratique. En fait, tous les gestes du quotidien sont un prétexte à la pratique de la Pleine Conscience.

Thich Nhât Hanh est le maître bouddhiste zen vietnamien le plus connu de notre époque. Il fut l’ami de Martin Luther King et il milite pour la paix dans le monde depuis les années 1960. Exilé entre autres aux États-Unis lorsqu’il a quitté son pays d’origine, le Vietnam, il vit maintenant en France au village des pruniers où il dirige des retraites de Pleine Conscience avec ses moines et ses nonnes résidants.

3 — Déroulement d’une retraite silencieuse :

Arrivée du vendredi

– Souper végétarien en silence

– Méditation guidée

– Détente en profondeur

– Couvre feu 22 h

Journée du samedi

– Lever à 6 h 30

– Pratique de méditation silencieuse et guidée

– Mouvement de Pleine Conscience

– Petit déjeuner en silence

– Rencontre en famille : Nous sommes affectés à un petit groupe constitué de personnes de tous les horizons et d’un guide expérimenté pour diriger la pratique. Nous avons un thème de réflexion, ou non, à explorer par la méditation ou la parole, mais jamais sous forme de discussion ou d’échange d’opinion ou de jugement. Lorsque nous souhaitons prendre la parole, nous nous inclinons les mains en lotus (prière) et les membres de la famille nous accueillent également les mains en lotus. Ainsi, nous sommes libres de partager nos réflexions sur la Pleine Conscience, nos questions sur un enseignement en particulier, mais également nos joies et nos peines.

– Marche méditative intérieure ou extérieure

– Dîner

– Enseignement du Maître zen ordonné par Thich Nhât Hanh

– Retour en famille

– Moment de repos en silence

– Méditation guidée

– Souper

– Enseignement du maître zen

– Pratique du toucher de la terre

– Méditation guidée de la compassion

Journée du dimanche

– Lever à 6 h

– Cérémonie des personnes qui désirent recevoir les cinq entraînements à la Pleine Conscience et un nom de dharma : pour ma part, j’ai choisi de m’engager envers moi-même sur le chemin de cette pratique et j’ai donc participé à la cérémonie. Suite à mon application et à ma rencontre avec Chân Huy (maître), j’ai reçu le nom du dharma Quiétude réalisée de la Source.

 Petit déjeuner en silence

– Enseignement

– Rencontre en famille

– Mouvement de pleine conscience

– Cercle de clôture et de partage

– Dîner en famille et discussion permise !

*Ceci est, bien sûr, un aperçu du déroulement d’une retraite dans cette tradition.


image cover

De prime abord, cela peut sembler chargé ou austère. Pour ma part, j’ai vécu ce séjour comme un retour aux sources, à l’essentiel. Dormir, manger, respirer, marcher… Je suis repartie si calme et énergisée à la fois. En fait, je me sentais stable et légère. Exactement comme le sutra yogique Sthira Sukham Asanam, qui veut dire « Être fermement enraciné dans le moment présent avec stabilité et grâce » (traduction libre).

Comme il n’était pas suggéré de parler pendant notre séjour, à moins d’une nécessité absolue, nous pouvions écrire des petits billets et les remettre aux personnes concernées. Car bien que tout se déroulait en silence, il est surprenant de réaliser à quel point nous sommes unis et connectés aux personnes présentes lors de ce séjour.

Avant de retourner dans ma vie bien remplie, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai offert deux billets à deux personnes avec qui je souhaitais rester en contact afin de partager notre évolution sur le chemin de la pratique. Elles m’ont toutes les deux répondu… via Facebook, quelques jours plus tard.

Comme quoi, la vie reprend rapidement son cours, respiration après respiration.

Crédit photo : photo no1/Jordan McQueen

Crédit photo : photo no2, no3/ Catherine Normandeau

21
PARTAGES
Marie-Eve aime vivre de ses passions au quotidien. Elle pratique le yoga avec son cœur et elle guide des séances avec intuition et dévouement. Elle s’intéresse à la pratique de la pleine conscience, étudie la médecine ayurvédique et publie chaque mois des billets portant sur le mieux-être et sur un style de vie sain, inspirés par ses propres expériences de vie… et Dieu sait qu’elle en a ! De plus, elle partage ses connaissances et son amour pour le SUP YOGA grâce à POP Spirit dont elle est la fondatrice.