Accueil Entreprendre TOMA Objects : créer le quotidien autrement

TOMA Objects : créer le quotidien autrement

Que ce soit dans sa vie d’entrepreneure ou dans les créations qu’elle commercialise, Anne Thomas m’a démontré, au fil de notre échange téléphonique, que le quotidien est loin d’être ennuyant. Pour illustrer le tout, la créatrice a mentionné d’entrée de jeu que l’entreprise TOMA Objects est née d’un désagrément vécu chez elle.

Pas question de demeurer dans cette situation problématique plus longtemps, Anne s’est dirigée vers la table à dessin et a commencé à repenser le quotidien. D’un projet qui devait durer deux semaines, en 2009, à notre rencontre, voici l’histoire de cette visionnaire montréalaise qui fait fi des conventions et qui redessine le monde à sa manière.

TOMA_Objects_Creer_Le_Quotidien_Autrement_2

Dessiner son emploi de rêve

Bachelière en design graphique de l’Université Concordia, Anne a d’abord fait ses débuts professionnels au sein de quelques-unes des plus réputées boîtes de communication. Déjà, son sens des responsabilités, l’effort dont elle faisait preuve au boulot ainsi que sa structure de travail, basée sur la rigueur, étaient exacerbés par les défis qu’elle relevait à titre de pigiste. « Ce qui m’allumait à l’époque était de m’occuper des projets de A à Z. De la création à la gestion », confie la designer.

Dirigée par cette énergie, elle a pris conscience de son plein potentiel en 2005, alors qu’elle était responsable d’un projet en collaboration avec Renaud Bray. « J’ai créé Thomas design et communication en 1990. TOMA objets est né en 2006 avec les premiers produits vendus commercialement. C’est en 2009 que j’ai réellement créé TOMA avec la collection Inside Out que j’ai présentée avec la designer Monica Gautier (qui a créé la collection avec moi) au Tokyo Design Tide », mentionne Anne, avec un sourire dans la voix.

TOMA_Objects_Creer_Le_Quotidien_Autrement_3

Construire le plan d’affaires

Devant le succès qu’a connu cette gamme de produits lancée au Japon, la créatrice a fait évoluer l’entreprise pour s’y consacrer à temps plein à partir de 2010. Quand je demande à Anne de me décrire sa compagnie, elle me répond : « TOMA Objects, c’est aujourd’hui un maillage entre la collection d’objets cadeaux, le service de design corporatif À la carte et les services de communication et de graphisme. »

Environ 55 % des revenus de son entreprise proviennent de son service À la carte qui est d’ailleurs une grande fierté pour Anne. « Je m’amuse à dire que nous n’avons pas de catalogue de produits, mais plutôt un porte-folio de toutes nos créations faites sur mesure en répondant aux besoins de nos clients. » Cette passionnée de design fonctionnel est récompensée pour son travail lorsqu’elle arrive à mettre un sourire dans la vie des gens grâce aux objets qu’elle confectionne.

Même si TOMA Objects emploie une salariée, Anne, comme une femme-orchestre, est responsable du design, de l’assemblage, des relations clients, des achats et du développement. Ce fait, combiné à la forte popularité engendrée par les premières collections et collaborations, explique que bien que l’entreprise approche de son dixième anniversaire, elle commence à peine à faire du développement.

TOMA_Objects_Creer_Le_Quotidien_Autrement_4

Se créer un avenir sur mesure

« Je rêve de développer. Poursuivre le corporatif, c’est une partie de mon entreprise que j’apprécie particulièrement. J’ai envie de pousser plus loin. Je rêve aussi de développer des projets connexes à TOMA Objects, comme des expositions, faire rayonner la culture d’ici. Et bien sûr, je rêve de voyager. » Ces paroles, Anne les a dites sans prendre son souffle. Elle sait où elle s’en va et comment elle y arrivera.

D’ailleurs, elle s’est déjà mise dans l’action pour réaliser ses rêves. Quelques jours à peine avant notre entretien téléphonique, Anne débarquait de l’avion suite à un voyage en Autriche où elle jouait le rôle de commissaire avec Thomas/Laramée pour le projet de l’UNESCO World Wide Things. Ce réseau, qui permet une visibilité accrue pour 15 designers, lui tient particulièrement à cœur. Elle s’envolera prochainement vers le Mexique pour y poursuivre sa mission.

TOMA_Objects_Creer_Le_Quotidien_Autrement_5

Cette entreprise montréalaise a fait son lancement en Asie et rayonne maintenant un peu partout en priorisant les matières premières locales. De la conceptualisation à l’impression, en passant par l’assemblage, les créations d’Anne Thomas sont un joyau d’ici. À preuve, TOMA Objects sera présent au G7 sous la forme d’ensembles de verres et de sous-verre produits spécialement pour l’occasion.

Crédits photo à la une et photos 4 et 5 : TOMA Objects
Crédits photos 2 et 3 : Maude Chauvin
À travers tous ses projets, Geneviève prend le temps de parcourir les routes du Québec pour dénicher les entreprises qui s’y cachent. Adepte d’agrotourisme et de découvertes culinaires, elle est une cliente assidue des différents marchés publics. L’achat local représente, pour Geneviève, une occasion de déployer l’entrepreneuriat québécois et de faire des découvertes passionnantes.
Icone 960xx
Signé LocalLancée en décembre 2015, la plateforme SignéLocal.com est la vitrine du Fait au Québec. Le site Web, dont le but premier est de faire rayonner les entreprises ayant des produits de qualité et comme valeur la fabrication locale, regroupe déjà plus de 230 entreprises membres, partout en province.
En savoir plus