Accueil Affaires Prêt, feu, pitchez !

Prêt, feu, pitchez !

Vous avez un projet en tête ? Que ce soit pour une BD, une collection de vêtements ou une application mobile, vous allez devoir passer par la case du pitch. Bienvenue dans le monde des créateurs d’entreprise !

L’elevator pitch, c’est votre proposition de valeur en un tweet. Imaginez la scène : vous prenez l’ascenseur avec quelqu’un — en général, il porte un costard et une cravate — et vous devez le convaincre que votre projet est hot/bien pensé/rentable avant que les portes s’ouvrent à nouveau. Comment vous assurer que votre pitch est bien rodé ?

Un exercice d’art oratoire

Pret_Feu_Pitchez_2

L’objectif du pitch est de convaincre. C’est tout un art… Il est donc temps de réveiller l’orateur qui est en vous !

Le choix des mots, le sens de la formule, la syntaxe de vos phrases, l’entrain dans votre voix : tout est important pour capter l’intérêt de votre interlocuteur. Quels sont les verbes, les noms et les adjectifs qui qualifient le mieux la substantifique moelle de votre projet ? Fouillez le dictionnaire des synonymes et essayez de raconter une histoire. Une pincée de storytelling vous aidera à créer du lien et de l’émotion avec votre interlocuteur.

Attention : les tirades et monologues sont interdits ! Soyez concis. Si vous êtes un habitué de Twitter, vous savez déjà comment parler en 280 caractères. L’essentiel doit être énoncé dès le début. Toutes les informations supplémentaires viendront ensuite étayer votre proposition de valeur initiale. Chronométrez votre pitch pour ne pas dépasser 60 secondes.

Un pitch, c’est une étude de marché miniature

Un bon pitch doit énoncer la valeur ajoutée du projet sur son marché. Travailler son discours oblige donc à mettre son idée en perspective par rapport au marché existant (concurrents, prix, cibles, etc.). Il faut réussir à identifier ce qui différencie le projet. Ça nécessite d’avoir du recul, ce qui est difficile quand l’on est le créateur de l’idée et que l’on mange/dort/vit matin midi et soir en pensant à son projet. Il est donc crucial de tester votre pitch et, surtout, de l’éprouver sur une diversité de publics…

Le pitch est votre prototype initial, testez-le !

Pret_Feu_Pitchez_3

Tout projet n’existe que s’il est compris et qu’il atteint ses cibles. Maintenant que l’idée est formulée dans un pitch, il est temps de la confronter au public.

Le pitch doit marcher sur un vaste éventail d’interlocuteurs : de votre maman à un inconnu qui prend l’ascenseur et qui peut potentiellement être un investisseur ! Le test ultime : votre cousine de huit ans. Si elle comprend la valeur ajoutée de votre idée et qu’elle n’a aucune question, vous avez de fortes chances d’avoir un pitch qui tient la route !

Tous les mois, à Montréal, Ulule organise les événements Pitch, Pitch Night ! Les porteurs de projets qui lancent une campagne de sociofinancement sur la plateforme Ulule s’y essayent à l’exercice du pitch devant des contributeurs et des clients potentiels !

Crédit photo à la une : Antenna
Crédits des 2e et 3e photos: Ulule
En 2013, Thomas a co-inventé et cofondé, en plus de coprésider Wipebook, qui développe des cahiers blancs réutilisables. À peine deux ans plus tard, après avoir conclu une entente dans le cadre de l’émission Dans l’œil du dragon, il a conçu LaunchLeap, une plateforme que les entreprises peuvent utiliser pour parler à leurs clients existants ou potentiels avant de mettre sur le marché un produit ou un service. Aujourd’hui, il est DG de Ulule Canada, une des premières plateformes de sociofinancement au monde.
Ulule
UluleActeur majeur et mondial dans le sociofinancement, Ulule.com permet le financement de projets créatifs, innovants ou solidaires, grâce à la participation des internautes. Plus de 20 000 projets ont déjà été financés, représentant plus de 125M$ de fonds collectés, auprès de plus de 1,9 million de membres dans 200 pays.
En savoir plus