Accueil Affaires Les difficultés financières guettent tout entrepreneur : découvrez les signes… et les...

Les difficultés financières guettent tout entrepreneur : découvrez les signes… et les solutions

Personne n’est à l’abri de difficultés financières, et les entreprises n’échappent pas à cette règle. Comment prévenir le coup ? Quels sont les signes avant-coureurs ? Mais surtout, comment redresser la situation et ainsi éviter le pire ?

D’abord, notez que plus tôt vous reconnaîtrez les signes, plus vite il vous sera possible d’agir pour corriger le tir. Sachez aussi que vous n’êtes pas seul. Consulter un partenaire de confiance, spécialiste des difficultés financières en entreprises, vous permettra d’identifier les causes de vos soucis et les moyens d’y remédier, mais aussi de souffler un peu en voyant qu’il y a bien une lumière au bout du tunnel. Seul, vous risquez de broyer du noir et de tourner en rond. Pierre Roy & Associés est l’un de ces collaborateurs sur lesquels vous pouvez vous appuyer.

Mais revenons d’abord aux signes qu’il vous faut surveiller attentivement. Les voici présentés en cinq catégories :

  • Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier: la perte d’un client important peut faire mal, surtout si vous avez négligé votre clientèle à son profit. Apprenez à servir tout le monde également, sans favoritisme, même s’il est tentant de bichonner un client au volume important. Vous éviterez notamment que votre volume d’affaires joue au yo-yo, et ce, même si vous n’êtes pas à l’abri des fluctuations du marché de façon générale.
  • Faites face à une compétition féroce: certains compétiteurs veulent accaparer davantage de parts du marché ou ont les reins plus solides (à moins qu’ils veulent le faire croire !) et proposent donc des avantages concurrentiels que vous ne pourrez peut-être pas accoter. Vous n’êtes pas obligés de jouer le jeu au risque d’y perdre des plumes. Démontrer la plus-value de vos produits et services vous permettra de rester dans la course.
  • Sachez précisément ce qu’il vous en coûte pour opérer: établissez le coût de vos frais fixes. S’ils sont trop élevés, cherchez à les diminuer. Bien sûr, vous ne serez pas à l’abri d’une soudaine augmentation de vos coûts de production. Le prix des matières premières n’est pas de votre ressort, mais si vous connaissez bien les besoins de votre clientèle et que vous savez anticiper la demande, il vous sera possible de limiter son impact sur la santé financière de votre entreprise, plutôt que de refiler la facture à vos clients qui seraient alors tentés de chercher un meilleur prix ailleurs.
  • Surveillez votre ratio d’endettement: n’attendez pas qu’il soit trop élevé au point de ne plus savoir comment vous en sortir. Prévoyez un coussin de sécurité (des liquidités), eh oui, comme toute personne devrait le faire ! Et surtout, si vous songez à l’acquisition d’un concurrent, n’agissez pas sur un coup de tête. Vous éviterez ainsi de le racheter à un prix au-dessus de sa valeur réelle.
  • Prévoyez toutes autres éventualités: effectuez-vous une sauvegarde régulière de votre système informatique, son entretien ? Sachez qu’il pourrait vous en coûter gros s’il tombait en panne du jour au lendemain pour x raisons. Le maintien de vos opérations en dépend. Aussi, parmi les menaces qu’on peut difficilement prévoir, et donc écarter, notons les problèmes liés à l’environnement, la faillite d’un client, ou même celle d’un fournisseur (adieu l’approvisionnement !), mais aussi le risque de poursuites judiciaires. Restent également le départ de membres clés du personnel ou les absences prolongées pour cause de maladies.

L’entrepreneuriat comporte bien des hauts, mais être conscient des bas vous permettra de prendre rapidement les décisions qui s’imposent pour préserver la santé financière de votre entreprise.

Vous n’êtes pas seul

La métaphore de « L’arbre qui cache la forêt », ça vous dit quelque chose ? C’est lorsque vous êtes tellement collé à un problème que vous ne voyez plus l’étendue des solutions qui s’offrent à vous. C’est souvent la raison pour laquelle il vous est conseillé de partager vos inquiétudes plutôt que d’y faire face seul. Un regard extérieur, qui n’est donc pas impliqué émotionnellement, verra souvent des avenues auxquelles vous n’auriez pas songé autrement, vos pensées pouvant être minées par diverses craintes et angoisses bien légitimes, sachez-le.

Vous allier à un professionnel du domaine de l’insolvabilité, c’est envisager des stratégies viables pour votre entreprise. Avant de penser à une faillite commerciale, un conseiller de cet ordre évaluera votre situation afin :

  • de mettre en place un plan de redressement financier,
  • de liquider volontairement certains actifs de l’entreprise,
  • de vous accompagner dans l’établissement d’un nouveau plan d’affaire ou de restructuration informelle de l’entreprise.

Négocier avec votre institution financière ou les autorités fiscales compte aussi parmi les services offerts. Et si, malgré votre bonne volonté, vous ne parvenez pas à sortir la tête de l’eau, il vous accompagnera dans l’établissement d’une proposition concordataire ou d’une faillite commerciale. C’est un conseiller qui comprend bien votre situation et qui trouvera, avec vous, les meilleures options pour retrouver le chemin de la rentabilité.

Parmi les autres partenaires possibles pouvant vous permettre un diagnostic de la situation financière de votre entreprise et son redressement, notons les centres locaux de développement (CLD), le réseau des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et celui des Centres d’aide aux entreprises (CAE), mais aussi les centres locaux d’emplois (CLE).

Alors, ouvrez l’œil et agissez dès maintenant plutôt que d’espérer un miracle !

Une plateforme d'affaires rafraîchissante et collaborative dont la mission principale est le partage d'expertises. LIME offre une valeur ajoutée à la communauté d'affaires québécoise avec un contenu de qualité et des conférences/ateliers inspirants et probants.