Accueil Affaires L’entrepreneur est-il joueur ?

L’entrepreneur est-il joueur ?

5
PARTAGES

On ne peut certes pas dire que l’entrepreneur laisse faire le hasard lorsqu’il choisit de se lancer en affaires. Il mise d’abord sur lui, sur ses forces, compétences et connaissances, puis sur son produit ou service, et enfin, sur son équipe et les stratégies à adopter. Mais ce côté stratégique, ce positionnement, ne s’apparente-t-il pas à jouer à la loterie, tenter sa chance pour gagner gros ?

Êtes-vous de type gambler ?

Sur son blogue L’homme derrière les lunettes, Stéphane Rémy identifie trois types de joueurs dans ce qu’il appelle la « game » entrepreneuriale au niveau de la startup. Saurez-vous vous reconnaître dans l’un de ces portraits ? Regardons-les de plus près.

  • Ceux qui jouent pour gagner: il est clair qu’on ne fait pas le grand saut entrepreneurial en pensant fermer boutique les mois ou années suivants. L’entrepreneur doit partir avec une attitude gagnante, comme s’il souhaitait faire sauter la banque du casino ! Il mise le tout pour le tout et même si des obstacles se dressent sur son parcours, il n’abandonne pas. Stéphane Rémy associe ce profil de battant au développement des affaires, à la vente et à la commercialisation.
  • Ceux qui jouent pour ne pas perdre: le mot d’ordre de ce type de joueur/entrepreneur est la prudence, parfois à l’excès. Tout est prévu, comme s’il pouvait compter chaque carte tirée au Blackjack. La marge d’erreur est réduite au strict minimum, le risque est ainsi calculé. Sans s’y limiter, ces capacités analytiques se retrouvent particulièrement chez les comptables et les ingénieurs, de par leur formation. Dans une équipe, ils représentent la défensive. Leur association aux joueurs/entrepreneurs de type « jouer pour gagner » permet d’équilibrer le jeu entrepreneurial en limitant les risques parfois fous de ces derniers.
  • Ceux qui jouent pour participer: voilà le joueur/entrepreneur qui veut bénéficier de la manne sans trop s’investir. On le trouvera aux machines à sous, cherchant à profiter des mises précédentes, attendant que la machine paie enfin, mais sachant se retirer à temps pour ne pas tout perdre. Gérer une entreprise l’amuse. Seulement, il n’est pas prêt à y mettre tous ses jetons. Ce type de joueur/entrepreneur se voit principalement dans les entreprises familiales, puisqu’il ne souhaitera pas être en reste.

Pour être à la tête d’une entreprise, toute personne a ainsi intérêt à se trouver dans la catégorie de « ceux qui jouent pour gagner », n’est-ce pas ? Les qualités des deux autres types de personnalité viendront surtout appuyer celles du premier, ce qui ne leur enlève rien. Après tout, le bluff est permis ! Ce positionnement stratégique peut ainsi être gagnant pour une entreprise.

Aussi, dans son roman Albertine disparue (1922), Marcel Proust écrivait : « Le bluff peut aussi être mêlé à la sincérité, alterner avec elle, et que ce qui était un jeu hier devienne une réalité demain. » Ne le voit-on pas dans la spéculation immobilière ou commerciale, entre autres ?

Osez le risque !

Le risque est souvent associé à l’entrepreneuriat et pour cause. Ne dit-on pas : « qui ne risque rien n’a rien » ?

Chez les entrepreneurs qui aiment le risque, on retrouve généralement sept particularités retracées par le Daily Geek Show, qui les présente comme LES raisons pour lesquelles vous devriez prendre des risques. Les voici :

  1. Être conscient des opportunités: tout comme le joueur qui peut choisir entre les machines à sous et les différentes tables de jeu, l’entrepreneur, s’il décide de prendre le risque de se lancer en affaires, peut être surpris des opportunités qui se présenteront à lui. Il peut s’agir d’un domaine totalement étranger à sa pratique qui le mènera au succès, ou de personnes clés qui le guideront vers la réussite par des conseils ou du financement, par exemple.
  2. Avoir confiance en soi: plus sa confiance en lui est grande, plus l’entrepreneur attirera le respect. Chacun de ses actes sera étudié et valorisé. Ses pairs seront fascinés par son approche du risque visant la réussite de son entreprise. On remarque aussi le phénomène lors des championnats de Poker !
  3. Prendre le temps d’apprendre: prendre un risque n’est pas gage de succès. Parfois, on peut se tromper. L’important est de retenir la leçon pour ne pas répéter la même erreur.
  4. Savoir que le succès est à votre portée: pour avoir des résultats, il faut essayer, et qui essaie finit toujours par réussir ! Ça ne veut pas dire de tout lâcher du jour au lendemain, mais de faire le premier pas, puis un autre, en fonction de vos objectifs d’affaires. Le joueur ne revient-il pas souvent derrière sa machine pour tenter d’aligner les trois 7 chanceux ?
  5. Ne pas avoir peur du changement: lorsque le joueur change de machine ou de table de jeu pour une autre, il prend un risque. Parfois, il se révèle payant, mais pas toujours. Cependant, chaque fois, il apprend, et la beauté dans tout ça est que ça ne l’empêche pas de recommencer ! Pourquoi ? Parce qu’il ne s’arrête pas à ce qui l’a freiné dans son élan pour se concentrer sur les gains à venir. Soyez ce joueur qui voit le positif même dans les obstacles de la « game » entrepreneuriale.
  6. N’avoir aucun regret: vous avez misé, vous avez perdu, d’accord. Maintenant, que faites-vous ? Si vous pensez déjà au prochain coup, à la prochaine mise, vous êtes déjà gagnant !
  7. Le risque fait grandir: sortez de votre zone de confort ! Comme le joueur, doublez votre mise et voyez les résultats sur votre entreprise ou simplement sur votre personnalité qui s’affirme ou sur vos compétences qui se développent après quelques essais et erreurs.

Vous êtes-vous reconnu ? Vous savez maintenant sur quels aspects travailler si certains points vous font défaut.

Alors, quel type de gambler êtes-vous ? Gérez-vous votre entreprise sur un coup de dés ou si vous attendez de voir les mises des autres joueurs?

5
PARTAGES
Une plateforme d'affaires rafraîchissante et collaborative dont la mission principale est le partage d'expertises. LIME offre une valeur ajoutée à la communauté d'affaires québécoise avec un contenu de qualité et des conférences/ateliers inspirants et probants.