Accueil Affaires L’employé-roi, vous connaissez?

L’employé-roi, vous connaissez?

employe-roi

Chers gestionnaires,

Il faut qu’on parle d’un sujet délicat : l’employé-roi. Vous savez, celui que vous croyez indispensable? Dont l’attitude est déconcertante, qui ne respecte pas l’ensemble des politiques et procédures, qui envenime le climat de travail, qui mine votre leadership, et que vous gardez quand même dans vos rangs.  Oui oui, celui là!

D’abord,  les définitions d’usage:

Employé: salarié effectuant un travail non manuel, sans rôle de direction.

Roi: dirigeant à vie d’un royaume, par voie héréditaire ou  parfois élective.

Et  lorsque qu’on lie ces deux mots pour en faire qu’un, (je vous épargne ici les notions psychiques du modèle freudien concernant le surmoi) on obtient un fin manipulateur, qui se sert de tous les flous dans la structure de l’entreprise, à son avantage.

Saviez-vous que je croise au moins un employé-roi chez TOUS mes clients.   Préoccupant?  Absolument!

L’Étude SALVÉO sur l’influence de l’entreprise sur la santé mentale  (25 mai 2015) est l’une des plus importantes études sur la santé psychologique en milieu de travail. Elle a été  réalisée par l’Université de Montréal, conjointement avec l’université Concordia et l’Université Laval.  J’y ai découvert, entre autres, que 30% des demandes de prestations d’invalidité et 70 % de ses coûts sont attribués en santé mentale. Or,  les collègues qui côtoient un employé-roi  se désespèrent jusqu’à  à l’épuisement psychologique, parfois. Ils ne comprennent pas pourquoi LUI bénéficie des tous ces passe-droits.   Ils en viennent à le détester,  et à VOUS détester tout autant.

Mais pourquoi accorder un statut « d’irremplaçable » à un individu? Personne n’est irremplaçable dans une organisation.  La compagnie Apple continue à fonctionner et performer  sans Steve Jobs. Alors pourquoi un vendeur, un technicien, un directeur, un répartiteur, un ingénieur,   serait « irremplaçable »  au point de  lui permettre de déroger de vos règles et valeurs?  L’employé-roi  ne s’impose pas  par hasard;  son tapis rouge est  la faiblesse de leadership.

Mais alors, à quelle corde sensible cet individu a-t-il touché pour vous faire perdre vos moyens de meneur ?

J’ai établi une liste des 10 habilités essentielles du meneur inspirant. J’y ai annexé  5 qualités reliées au savoir-être adéquat du dirigeant. Tout meneur qui le décide,  peut mettre fin à cette situation abusive et déloyale, en développant les habilités requises.

  • Positionner son leadership de façon inspirante et équitable, ça s’apprend.
  • Communiquer efficacement en favorisant la collaboration, ça s’apprend.
  • Se doter d’outils administratifs efficaces, ça s’apprend.
  • Tenir les conversations difficiles, ça s’apprend!

Bon, prêt pour le processus de fin de règne?

N.B.: dans cette chronique, le masculin est utilisé pour faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

Sylvie Guinois
Développer des meneurs inspirants
www.sylvieguinois.com

Mon approche permet aux nouveaux leaders de mieux communiquer leur vision et leurs directives, tout en diminuant les frustrations et la confusion reliées à l’absence de méthodes de gestion claires et actuelles. Je leur permets d'augmenter leur efficacité à mobiliser, et leur autonomie !