Accueil Affaires Gestionnaires à bout de souffle, arrêtez-vous un peu!

Gestionnaires à bout de souffle, arrêtez-vous un peu!

gestionnaires a bout de souffle

Dans ce texte, l’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

Je vous vois, valeureux gestionnaires, à en mener large, à allonger vos heures de travail, à amputer vos fins de semaine. Vous êtes fatigués, et vous pensez très fort à vos vacances. La solution pourrait être ailleurs. Pensez-y, les jours de vacances sont beaucoup moins nombreux que les jours travaillés. Alors, miser sur les vacances pour reprendre son souffle, c’est loin d’être idéal.

Je vous invite plutôt à prendre le temps de vous arrêter, et de regarder votre situation: charge de travail, manière d’opérer, collaborateurs, habileté à déléguer.

Votre charge de travail est l’élément de plus facile à évaluer. C’est mathématique. Le problème surgit quand cette dernière est trop grande et que vous n’arrivez pas à déléguer. Si votre liste est trop chargée pour une seule tête et 2 bras, délestez-la. Gardez en priorité les tâches de gestionnaire et non celles d’exécutant. Trop d’entre vous consacrent une part de leur agenda à des tâches d’exécutant. Pourtant, votre responsabilité est ailleurs.

Votre manière d’opérer est-elle bénéfique à votre entreprise, et à vous ? Tellement de meneurs me disent : « Je passe mon temps à éteindre des feux ». Éteindre des feux ne devrait pas être une manière acceptable  d’opérer au quotidien.  Il faudrait vous poser les questions suivantes :

  1. Avez-vous en place les outils administratifs (descriptions de tâches-procédures-politiques et valeurs d’entreprise) pour permettre à votre équipe de fonctionner?
  2. Avez-vous instauré un cadre de collaboration?
  3. Êtes-vous capable de prendre des décisions aisément et rapidement?
  4. Savez-vous dire non, sans agressivité, sans culpabilité, sans justification?
  5. Arrivez-vous à mobiliser votre équipe?
  6. Arrivez-vous à exprimer vos limites?
  7. Avez-vous développé votre courage managérial?
  8. Êtes-vous capable de tenir les conversations difficiles?

Si vous répondez « non » à une, ou plusieurs de ces questions, vous pourriez être en partie responsable de votre « Je passe mon temps à éteindre des feux ».

Vos collaborateurs sont-ils ceux dont vous avez besoin?

Je vois trop souvent dans ma pratique des gens qui gardent dans leur rang des employés  moyennement performants, accaparants, peu autonomes, pas constants, moyennement rentables. Ces gestionnaires s’efforcent à tolérer, plutôt qu’à développer leur courage managérial pour résoudre les situations dans le meilleur intérêt de  l’entreprise. Ce n’est pas parce qu’un employé est là depuis longtemps qu’il a su s’adapter, apprendre,  et évoluer pour répondre  aux besoins et réalités de votre clientèle. Ça ne serait pas merveilleux que tout baigne, même lorsque vous êtes absent?  C’est possible, si vous mettez en place des méthodes et processus pour rendre vos employés autonomes et performants.

Déléguer; ce verbe mal compris. . . . Déléguer, c’est confier un dossier en transmettant également son pouvoir à une autre personne, et ne plus s’en mêler directement. DIFFICILE? Pas si vous avez les bons collaborateurs. Voyez-vous que tout s’imbrique?

Sylvie Guinois
Développer des meneurs inspirants
www.sylvieguinois.com

Mon approche permet aux nouveaux leaders de mieux communiquer leur vision et leurs directives, tout en diminuant les frustrations et la confusion reliées à l’absence de méthodes de gestion claires et actuelles. Je leur permets d'augmenter leur efficacité à mobiliser, et leur autonomie !