Accueil Affaires Comment vont vos superviseurs?

Comment vont vos superviseurs?

superviseurs

Chers dirigeants,

Une supervision adéquate du personnel est intimement liée au succès de votre organisation. Pour superviser adéquatement, le meneur doit être en mesure d’instaurer et maintenir des relations interpersonnelles solides et saines. Parce que les meneurs de premiers niveaux sont ceux qui œuvrent le plus près du «terrain» et donc du client; ils sont en mesure de constater ce qui va et ne va pas, et peuvent contribuer  au processus interne d’amélioration continue de la façon la plus concrète.

Plusieurs d’entre eux sont nommés sur la base de l’expérience de travail et des connaissances techniques.

Danger!

À partir du moment où une personne gère des employés, ses habiletés de communicateur et son savoir-être sont aussi importants que sa connaissance technique.

Le savoir-être, c’est quoi?

Il regroupe les qualités personnelles chez un individu qui lui donnent la capacité de produire et maîtriser des actions et des réactions adaptées à son environnement et aux autres. C’est le relationnel qui accompagne et complète l’exercice du savoir-faire.

Chez vous, est-ce que vos superviseurs ont un savoir-être adéquat? Si vous n’est pas certain de la réponse, voici les effets que vous risquez de retrouver chez vos employés :

  • Peu de respect pour le superviseur, ils ne l’utilisent pas comme exemple à suivre, ce qui cause un manque de cohésion dans l’équipe; donc perte d’efficacité et $
  • Peu de mobilisation; donc perte d’efficacité et $
  • Peu de synergie d’équipe, donc perte d’efficacité et $ ;
  • Perte de temps en critiques; donc perte d’efficacité et $
  • Certains types de personnalité développent des ruses pour tirer avantage de ses faiblesses;
  • Certains types de personnalité pourraient souffrir de détresse psychologique face à un superviseur qui pète les plombs, par exemple.
  • Il pourrait y avoir des cliques, et non pas une équipe soudée;

Pour le meneur:

  • Il se sent dépassé;
  • Il sent qu’il n’est pas en contrôle, qu’avec certains, il est face à un mur;
  • Augmentation du stress chez ce dernier;
  • Sentiment d’inefficacité engendre sentiment d’échec;
  • Risque accru d’épuisement professionnel;
  • Sentiment d’être seul avec son problème;
  • Désengagement éventuel du superviseur;

Pour débuter votre réflexion :

  1. À quand remonte la dernière fois où vous avez demandé à vos superviseurs ce dont ils avaient besoin pour mieux gérer leur équipe?
  2. Avez-vous listé les habilités essentielles reliées à leurs responsabilités? 
  3. Ont-ils un cadre opérationnel favorable à être des meneurs? Sont-ils confinés à opérer comme super-exécutants?

Il existe de nombreux outils pour accompagner vos superviseurs à devenir des meneurs inspirants.

Osez!

N.B.: Dans ce texte, l’utilisation du genre masculin est adoptée afin de faciliter la lecture, elle n’a aucune intention discriminatoire.


Sylvie Guinois
Développer des meneurs inspirants
www.sylvieguinois.com

Mon approche permet aux nouveaux leaders de mieux communiquer leur vision et leurs directives, tout en diminuant les frustrations et la confusion reliées à l’absence de méthodes de gestion claires et actuelles. Je leur permets d'augmenter leur efficacité à mobiliser, et leur autonomie !