Accueil Affaires Aujourd’hui, vendredi, on fait…

Aujourd’hui, vendredi, on fait…

19
PARTAGES

L’amour pour une marque. Est-ce possible ? Peut-on avoir une relation d’amour avec un bien ou une marque ?

De nombreuses études sur le sujet existent. Les Américains ont été les pionniers dans ce domaine d’études. Les Français ne sont pas en reste, eux qui croyaient cette approche impossible. Voyons donc, comparer nos sentiments envers l’être aimé et les sentiments éprouvés pour une marque ou un bien ! Plus de 50 % des Français croient qu’on ne peut tomber en amour avec une marque ! Or, des études conduites par des chercheurs de ce pays ont prouvé le contraire.

Pour être aimé, il faut dégager des émotions. Il faut représenter un idéal potentiel pour notre partenaire. Il y a certes un côté chimique que l’on ne retrouve pas dans notre relation avec les marques, mais pour le reste, il y a tant d’analogies.

Que recherchez-vous au juste?

Zig Ziglar, auteur et conférencier, a toujours dit que les gens n’achètent pas des biens, mais des émotions. Quand vous achetez une Mini Cooper, achetez-vous vraiment une voiture ? Une Nissan Leaf, une Tesla, ou un camion Dodge Ram, chaque produit et marque évoque des émotions fortes différentes.

Et pour les consommateurs de sac à main, entre un Louis Vuitton, un Longchamps, un m0851 ou un sac de marques plus génériques, lequel choisissez-vous ? Il y a certainement le côté pratique, le design et le style qui influencent la décision, mais le statut ou l’image reliée à la marque l’emportent souvent également. Sinon, comment expliquer que certaines personnes ne jurent que par Mickeal Kors et rien d’autre ? Hormis les sacs de marques méconnues, les prix des marques mentionnées sont beaucoup plus élevés. Il y a donc des critères émotionnels impliqués dans le processus décisionnel d’achat.

Vous ne vendez pas de biens. Vous êtes travailleur autonome, entrepreneur, représentant commercial, ingénieur et j’en passe. Vous devez développer votre propre marque malgré tout. Vous devez vous différencier des autres. C’est ce que j’appelle la première vague des « 7 vagues du succès » : l’introspection ou l’art de créer sa propre identité.

La démarche à entreprendre

Apprendre à se connaître et répondre à la question qui suis-je. Écrire cela sur une page, ou plusieurs, mais y réfléchir est un pas dans la bonne direction. Trouver ses propres valeurs de vie et en isoler trois qui deviendront non-négociables est essentiel, à mon avis. C’est un exercice difficile, mais nécessaire pour faire rejaillir notre propre identité.

Nous sommes tous différents les uns des autres. Mettons-nous cette différence suffisamment en évidence pour obtenir du succès ? Notre image est-elle en lien avec ce que nous sommes et qui nous sommes ? Nos paroles suivent-elles nos actes ?

Tout est une question d’émotions. Vous voulez de l’aide pour identifier vos valeurs individuelles ou d’entreprises. Il existe plusieurs exercices pouvant accompagner les gens dans ce processus. Il est primordial de passer au travers cet exercice pour être en mesure de dégager des émotions. Que ce soit en me consultant ou en consultant tout autre professionnel ayant ces connaissances, allez-y, développez votre marque !

Vous voulez vendre plus ? Agissez, développez les sentiments et travaillez sur ce que vos clients potentiels recherchent.

Car2go l’a compris. L’image est plus forte que Communauto. Le sentiment d’appartenance à la marque est plus grand. Croyez-vous qu’Apple a vraiment un meilleur téléphone que Samsung ? Sans entrer dans les détails techniques propres aux appareils et aux modèles, nous pouvons constater qu’Apple a une approche supérieure pour invoquer des sensations et émotions. Que ce soit leur message et leur publicité, tout est en rapport avec l’expérience et jamais par rapport aux produits.

Qui a besoin d’une montre de nos jours avec les téléphones intelligents ? Pourtant les marques de renom survivent et prospèrent. De plus, Apple a vendu près de 12 millions de l’Apple Watch. Il y a fort à parier que ce n’est pas uniquement pour avoir l’heure au poignet qu’Apple, Breitling, Chaumet, Hublot, TAG Heuer et Rolex, pour ne mentionner que ces noms, vendent autant de ces bijoux !

Les émotions et les expériences sont à la base de l’amour qu’auront vos clients pour votre propre marque.

Bon succès ! Développez votre marque et vos clients l’aimeront. Même si le dicton popularisé par Pierre Hébert et son personnage de Renaud dans Annie et ses hommes dit : c’est vendredi, on fait l’amour ! N’attendez pas, faites-le maintenant !


Christian Gagnon
[email protected]
Stanley Conseils
www.stanleyconseils.com
514 806-9158

19
PARTAGES
Président de la firme Stanley Conseils, Christian est très impliqué dans le monde socio-communautaire et siège bénévolement sur des CA d’organisme à but non-lucratif.
Stanley Conseils
Stanley ConseilsStanley Conseils a pour but d'aider les entrepreneurs à réaliser leurs objectifs, tout en améliorant leur qualité de vie, grâce au développement stratégique.
En savoir plus