Accueil Affaires 7 conseils pour prendre de meilleures décisions pour votre entreprise

7 conseils pour prendre de meilleures décisions pour votre entreprise

Bien que chaque personne ait ses propres mécanismes pour prendre des décisions, en tant qu’êtres humains, nous sommes tous influencés par certains principes qui peuvent nous dépasser.

Le cerveau humain est fait de telle sorte que le système limbique est le siège des émotions et de la prise de décisions. Alors que l’on veut prendre des décisions logiques et rationnelles, nous devons donc lutter contre notre système, d’où les difficultés auxquelles nous faisons face au quotidien dans notre vie personnelle ou professionnelle.

Cependant, il est possible d’intégrer des éléments qui permettront de prendre de meilleures décisions, particulièrement au niveau de la gestion d’entreprise.

Toujours avoir un objectif en point de mire

Garder le cap sur l’objectif dans le cadre d’une prise de décision est extrêmement important, mais pas si facile que cela à faire. Pour vous assurer de garder cet objectif en vue, écrivez-le.

Affronter la difficulté

Les décisions faciles sont celles que l’on peut prendre rapidement, mais les décisions difficiles sont celles qui ont le plus d’impact. Dans le cadre de la gestion d’une équipe de vente et d’une entreprise, il est indispensable d’être fort pour prendre ces décisions difficiles.

Ne pas rationaliser les faits

Les objectifs ne sont pas atteints et c’est la faute de l’économie ? Un vendeur ne fait pas ses activités de vente, mais c’est parce qu’il est trop occupé avec autre chose ? Si vous avez tendance à vous dire ce genre de choses, vous rationalisez probablement trop les faits. Cette habitude empêche de voir les événements sous un œil objectif et peut influencer les décisions dans un mauvais sens.

Vous pourrez prendre de meilleures décisions en vous rattachant aux faits et aux données plutôt qu’à des faits rationalisés ou à des excuses.

Ne pas laisser la peur décider à votre place

Lorsque l’on pense à toutes les conséquences possibles liées à une décision, on va avant tout chercher à minimiser les conséquences au lieu de prendre la meilleure décision. La crainte ne devrait jamais occulter l’objectif premier qui est de prendre une décision pour le succès de l’entreprise.

Être juste

Même si tout bon gestionnaire agit dans cette optique, parfois, il est difficile de se rendre compte que l’on peut s’améliorer sur cet aspect. Si, par exemple, vous gardez des représentants non performants, vous envoyez le message que les mauvais résultats sont acceptables, ce qui est injuste envers les représentants qui font ce qu’il faut pour atteindre leurs objectifs d’activités et de vente.

Ne pas chercher à faire plaisir à tout le monde

Le rôle d’un leader est de donner la direction, pas de demander où les gens veulent aller. Quel que soit votre type de leadership, vous ne pourrez pas prendre de décisions efficacement si vous cherchez à obtenir le consensus autour de celles-ci.

Ne pas se laisser trop de temps pour prendre les décisions

Le temps est un facteur paralysant quand il est question de décisions. Il faut un juste milieu entre la décision impulsive et l’absence de décision. Plus vous aurez d’informations à votre disposition pour faire votre choix, plus votre cerveau aura du mal à s’arrêter sur une décision. Barry Schwartz explique ce phénomène à la perfection dans son Ted Talk : The paradox of choice.

Au final, si c’est le cours de la vie qui décide à votre place pour des choses sur lesquelles vous auriez pu (et dû) agir, vous aurez certainement des regrets.


Frédéric Lucas

PDG – Prima Ressource