5 raisons de se lancer en affaires après 35 ans

Faites-vous partie de ceux qui croient que se lancer en affaires, c’est pour les jeunes? Désolé de vous contredire, mais vous êtes dans le champ!

Se lancer après 35 ans, c’est non seulement possible, mais c’est l’idéal.

Voici 5 arguments pour vous convaincre que se lancer tardivement c’est gagnant!

1— Vous avec un excellent réseau de contacts

Avec les années, vous avez accumulé plusieurs relations qui valent maintenant leur pesant d’or. Être en affaires sera toujours plus facile avec un bon réseau de contacts. Savoir qui appeler en cas de besoin vous permettra de résoudre une grande quantité de problèmes très rapidement au lieu de perdre des heures (voire des jours) à trouver une solution.

Évidemment, votre réseau n’est pas qu’une liste de clients… Il est une source quasi infinie de fournisseurs, de collaborateurs et, peut-être même, d’associés dont vous seriez fous de vous passer…

Or, si vous avez déjà ce réseau, vous épargnerez un précieux temps lors de votre démarrage. Un avantage que les entrepreneurs plus jeunes n’ont pas!

2— Vous avez de la crédibilité

Ce réseau de contacts que vous avez bâti année après année vous permet également d’asseoir votre crédibilité. À travers les années, vous avez accompli des choses avec ces gens, ils vous connaissent et savent de quoi vous êtes capables.

En effet, la seconde chose qu’il vous faudra pour vendre vos produits ou services, attirer des employés de talents ou lever du financement sera votre crédibilité. Vous êtes le produit résultant de vos actions passées et de vos succès (ainsi que de vos échecs) et cela, les gens le reconnaîtront.

De plus, qu’on le veuille ou non, les gens accordent spontanément une prime «crédibilité» envers les «têtes grises». Comme consultant, j’ai vu comment l’ajout d’un consultant senior dans une équipe de consultants plus jeunes rassure les clients pendant un mandat. Il ne s’agit pas ici de connaissance, de faculté de jugement ou de dynamisme… juste de crédibilité qu’on vous accorde en fonction de votre âge.

3- Vous avez de l’expérience et des connaissances

Lors d’une récente entrevue, M. Dutil (du Groupe Canam) répondait à la question : quel conseil auriez-vous pour la Génération Y?

Sa réponse : «Je sais que tout va plus vite, mais 10 ans d’expérience, ça prend 10 ans à avoir. Même avec Google

Sa réponse illustre clairement un de nos avantages comme entrepreneur plus âgé. Cette expérience vaut cher et elle ne peut s’obtenir qu’avec le temps. Or, plus vous êtes expérimenté, plus vous avez des chances de prendre de meilleures décisions et plus vous prenez de bonnes décisions, plus vous avez des chances de réussir en affaires.

Comme dans toute chose, l’âge peut être un avantage ou un inconvénient, alors à vous de valoriser ce qui mérite de l’être!

4— Vous avez plus de moyens

Si vous avez travaillé depuis 20, 30 ou 40 ans, vous avez assurément acquis des ressources financières (placements, REERS, etc.) ou immobilières. Vous avez accru votre valeur nette qui peut maintenant être mise à contribution pour ce projet qui vous tient tant à cœur.

Avoir un bon plan B (des actifs en «backup») vous permet de tester votre idée sans grand risque. Au pire, si cela ne marche pas, vous pourrez toujours vous retrouver un emploi et vous aurez du temps devant vous… Encore mieux, cet intermède professionnel pourra démontrer lors d’une future entrevue que vous êtes encore capable de prendre des risques!

Au-delà des finances, vous avez possiblement acquis des équipements, une maison, un garage qui pourront vous servir à commencer modestement vos activités et qui représentent un réel avantage. Parlez-en à un(e) jeune de 25 ans en appartement avec un jeune bébé ou un(e) jeune adulte de 18 ans encore chez ses parents!

5— Vous avez une plus grande maturité

Cette maturité que vous avez acquise au fil des épreuves de la vie vous permettra de traverser les multiples défis de la vie d’un entrepreneur beaucoup plus facilement qu’une personne plus jeune. Cette maturité, vous l’avez développée à travers les épreuves que vous avez traversées et, grâce à elles, vous avez appris à choisir vos batailles, à gérer vos énergies et à assumer vos choix. Reconnaissez que cette maturité, qui a pris de nombreuses années à acquérir, vaut tout l’or du monde.

Cette capacité de traverser ces hauts et ces bas de façon (plus) harmonieuse est primordiale pour tout entrepreneur. Les périodes de doutes seront nombreuses et il faut une très grande maturité pour accepter que les choses n’aillent pas comme on le veut et comprendre, qu’en affaires, le chemin importe autant que la destination.

Bref, se lancer en affaires sur le tard est loin d’être une mauvaise idée! Bien sûr, si vous cherchez des excuses pour reporter votre projet, vous en trouverez toujours, et ce à tout âge…

Alors : quelles sont vos forces et vos faiblesses? Qu’est-ce qui vous retient vraiment pour vous lancer? De quelle aide auriez-vous besoin? Nous aborderons plusieurs de ces sujets prochainement.

D’ici là, je vous invite à lire mes fréquents billets et le contenu sur l’entrepreneuriat que je partage sur la page Facebook de Moi entrepreneur? :

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à me demander. Il me fera plaisir de vous donner plusieurs exemples d’entrepreneuriat tardif et de vous guider dans votre démarche.

Bonne réflexion!


Ian-Patrick Thibault

Directeur général chez Coworking Rive-Sud
Coworking-Rive-Sud.ca
[email protected]Coworking-Rive-Sud.ca
(438) 401-6036

Ian-Patrick Thibault

Ingénieur industriel spécialisé en optimisation des processus d’affaires, il se passionne pour l’entrepreneuriat sous toutes ses formes. Il met en place des structures pour aider toutes les personnes qui aimeraient se lancer en affaires en mettant sur pieds des activités de formation entrepreneuriale, en opérant un lieu de travail collaboratif (coworking) et en assurant la direction générale du premier incubateur d’entreprises dédié aux entrepreneurs innovants de l’agglomération de Longueuil.

Trouvez-moi sur :

Le Garage & co

C’est alors qu’il se sentait seul dans son garage à créer son entreprise que Ian-Patrick Thibault, l’initiateur du projet Le Garage & co, a commencé à imaginer un endroit rassembleur, où les porteurs de projets innovants pourraient se retrouver et créer leur entreprise dans des conditions optimales, en bénéficiant des outils et du savoir-faire des meilleurs mécaniciens.


Laisser un commentaire