Comment être productif lorsque rien ne fonctionne

Le travail s’accumule, de plus en plus de devoir ou de nombreux retards dans vos projets? Vous procrastinez et multipliez les excuses ? Que faire lorsqu’on souhaite être productif, mais qu’on n’y arrive pas? Votre performance au travail, à l’école, ou encore votre réputation peut en prendre un coup si vous ne redressez pas le tir. Le chemin n’est pas facile, mais voici quelques trucs pour aider à reprendre le contrôle de la situation.

Si vous être trop perfectionniste

Viser la perfection est une bonne chose pour se dépasser et devenir meilleur, toutefois un excès peut nuire à votre productivité.  Lorsqu’on souhaite trop bien faire, on finit par ne rien faire. Il faut casser cette inertie, le succès est dans l’action. La première étape est d’admettre que vous n’êtes pas parfait. Cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas viser la perfection, mais il faut savoir ou s’arrêter.

Règle générale, plus on met de temps sur quelque chose plus la qualité augmente. Passé un certain moment, il faut passer davantage de temps pour augmenter la qualité du travail. Il est impossible d’atteindre la perfection, même en passant 100 ans sur la même chose. Il faut comprendre l’investissement de temps versus la qualité attendue. Prenons par exemple un devoir qui a pris 20 heures et qui a la note de 96%. Il n’est pas justifié d’investir 10 heures supplémentaires pour gagner 2 % supplémentaire sur la note. C’est sur que cela dépend de chaque situation, mais penser au ratio qualité et temps investi avant d’allonger indéfiniment un projet.

time vs quality (1) - copie

Si vous attendez dans l’espoir que ce sera plus facile

Lorsqu’on apprend et qu’on progresse dans une compétence, il peut être tentant de reporter un travail dans l’espoir qu’il soit plus facile puisque vous vous améliorez avec le temps. C’est peut-être vrai, mais vous manquez une expérience de mettre en pratique ce que vous apprenez, en plus de potentiellement prendre du retard dans vos livrables et échéanciers. Pire encore, vous pourriez oublier ce que vous avez appris en attendant le moment parfait. L’idée est d’être toujours en mouvement. C’est en pratiquant que vous allez vous améliorer et vous approcher de la “perfection”.

Voici quelques trucs pour vous aider :

  • Appliquez immédiatement ce que vous apprenez et avancez au maximum votre travail
  • Identifier les compétences ou les connaissances qui vous manquent
  • Planifier comment vous allez acquérir ces compétences et connaissances
  • À chaque fois que vous progressez, revenez sur votre travail pour l’améliorer

Si vous avez besoin d’aide consultez les personnes-ressources (superviseur, professeur, collègue de travail, etc.), le plus tôt est le mieux. Par expérience, en étant proactifs les gens sont plus enclins à nous aider.

Si vous travaillez toujours trop fort

Lorsqu’on travaille toujours trop fort il peut arriver un stade où notre performance sature et que tout prend plus de temps que prévu. Si vous travaillez plus que 50 heures par semaine, vous n’êtes pas plus efficace et vous n’accomplissez plus grand-chose après 55 heures. De plus, après 60 heures par semaine vous êtes davantage à risque d’avoir des accidents de travail, des troubles de sommeil et des troubles cardiovasculaires. La première étape est donc de réduire sa charge de travail. Une autre chose qui peut être faite, c’est accomplir les simples tâches qui ne requièrent pas toute votre attention lorsque vous commencez à être fatiguer, stressé ou anxieux afin de garder les moments où vous êtes d’avantages concentrés pour vos travaux plus important.

Voici quelques exemples de tâche simple:

  • répondre à des courriels
  • planifier des rendez-vous
  • faire du classement
  • faire du ménage
  • faire de la recopie/traitement de texte
  • faire un plan de qui à faire/autre tâche de logistique
  • etc.

Si vous n’êtes pas sûr du résultat rien ne vous empêche de revenir plus tard sur ces tâches afin de vous assurer que vous l’avez bien fait, toutefois assurez-vous que cela ne devienne pas une habitude pour ne pas devenir contreproductif.

Si vous ne pas travaillez assez fort

À l’inverse du cas précédent, si vous abandonnez avant d’avoir fini ou que ne vous appliquez pas assez, vous pourriez avoir l’impression de ne jamais être bon. Vous vous dites surement que la prochaine fois ça va fonctionner ou que la prochaine fois vous allez être meilleur ? Certes, il y a la chance et le talent, mais ce qui domine par-dessus tout c’est l’apprentissage et le temps investi. Cela passe par la répétition et le perfectionnement. C’est en forgeant qu’on devient forgeron comme on dit. Si vous avez un talent particulier, vous partez avec une longueur d’avance, mais ceux qui gagnent ne sont jamais ceux qui se fient seulement à leur talent ou à la chance.

Pour en savoir plus, continuez la lecture sur Expresso

Depuis mon enfance, j’ai tenté de comprendre et d’améliorer ce qui m’entoure pour être plus efficace. Je vous partage ici mes expériences pour la quête d'une vie plus productive et plus saine !
logoexpressoblog
Expresso BlogLa mission du blogue Expresso est de promouvoir la productivité, tout en favorisant un mode de vie sain et un mode de vie respectueux pour l’environnement.
En savoir plus