Accueil Entreprendre Reptile… au-delà de la technologie

Reptile… au-delà de la technologie

Reptile souffle ses 15 chandelles cette année. Franchir ce cap a mené Paul Ross et Jean-François Labelle, ses fondateurs, à se questionner sur l’identité de l’entreprise et son image de marque. « D’emblée, nos clients nous appelaient les Reptiles. Le “tech” prenait naturellement le bord », indique Jean-François. Paul confirme qu’ils sont plus qu’une boîte techno. « Aujourd’hui, on fait aussi de la stratégie d’affaires et on élabore des tactiques numériques. On offre des services d’identité, du coaching d’affaires et plus encore. » Ainsi, seule l’adresse du site Web de l’entreprise gardera le « tech » pour www.reptile.tech

Qu’est-ce que ça change ?

« Ça change tout ! », résume Paul. Se remettre en question, reconnecter à ses valeurs et revenir à l’essentiel pour établir les fondements de l’entreprise et son unicité n’est pas chose facile. « Nous avons entièrement revu notre offre de services et notre façon de travailler », note l’entrepreneur. Optimisation, précision et spécialisation sont les mots d’ordre qui ont permis à Reptile de redéfinir ses méthodes de travail, mais aussi les gens avec qui travailler.

« Rendre l’impossible possible », telle est la devise de l’entreprise sur laquelle repose ses valeurs :

  • être complice des résultats de ses clients
  • rester authentique
  • préserver l’esprit de famille
  • travailler en équipe
  • assurer le dépassement de soi de chacun

Cette réflexion, qui menait à des résultats concrets pour leurs clients, qui leur permettait de mieux performer, se faisait naturellement. « Maintenant, nous en sommes conscients », reconnaît Paul, et cette prise de conscience leur permet, par une meilleure compréhension, de livrer des solutions qu’ils souhaitent commercialement spectaculaires.

« Bien que les résultats faisaient partie de notre réflexion, le côté stratégie prend plus de place. C’est maintenant au cœur de notre vision, de notre marque comme entreprise », soutient Jean-François.

Un regard extérieur

« Quand on est trop collé sur l’arbre, on ne voit pas la forêt », soutient Jean-François, en reprenant la métaphore de l’arbre qui cache la forêt. C’est sur cette base que Reptile s’est tourné vers Nadeau Branding pour définir sa nouvelle identité. « Pierre Nadeau, c’est quelqu’un qui a une vision créative et compatible à la nôtre », souligne Paul.

logo_reptile_noir (1)

Des sessions de coaching ont ainsi permis aux Reptiles de voir leur vraie nature, de découvrir leur essence. C’est avec brio que Pierre les a guidés dans cette réflexion, même si l’exécution s’est faite à l’interne, en les poussant à se voir à travers les yeux des autres. « D’autres personnes, dont l’opinion compte pour nous, ont été impliquées dans le processus, comme Daleyne Guay et Jean-Pierre Lauzier », reconnaît Jean-François. « Sans compter l’aide plus que précieuse de nos employés qui ont agi comme un véritable comité de réflexion, essentiel à cet exercice. » Cela vient en lien direct avec le désir des Reptiles de collaborer en tant qu’humains et en tant que professionnels, d’ouvrir leur esprit aux autres. La communauté d’affaires Lime, qu’ils ont fondée, est d’ailleurs issue de cette volonté, et bien sûr au cœur de leurs communications.

Deux hémisphères, une seule vision

reptile_cerveau (1)

Chez Reptile, chaque membre de l’équipe doit à la fois faire preuve de créativité et demeurer rationnel. Comment cela se traduit-il ? Par un double questionnement de tous les instants : est-ce différent, spectaculaire, innovant ? Mais aussi, atteint-on le but établi ? Peut-on faire mieux ? Un designer doit ainsi, en plein élan créatif, réfléchir aussi aux objectifs d’affaires et au potentiel de rendement de l’idée ou du concept en développement. Pour la personne en RH, cette créativité rationnelle se reflètera dans l’élaboration de ses plans de recrutement, par exemple. La créativité d’exception chez Reptile, c’est ça.

C’est au contact de gens d’action tels Pierre Nadeau, Jean-Pierre Lauzier et Daleyne Guay que Reptile a compris ce concept de l’usage complémentaire du cerveau gauche et du cerveau droit. Bien que naturellement disposée à cet exercice, l’agence numérique a ainsi pu concrètement incarner cette vision pour ensuite l’inculquer à ses employés déjà en place et à chaque nouveau membre de l’équipe. « Nous voulions nous positionner comme “acteurs du résultat” sans nous débarrasser du volet créatif au cœur de notre entreprise. Les combiner est, pour nous, une recette qui nous ressemble », admet Jean-François.

reptile_leavebehind (1)

reptile_cartes_affaire (1)

Franche complicité

Afin de propulser ses clients vers de nouveaux sommets, Reptile se fait complice de leurs résultats. Cette relation de proximité, initiée par une confiance mutuelle, lui permet de mieux définir leurs besoins et objectifs. « Il faut pouvoir se dire les vraies choses », explique Paul.

Et cette complicité s’étend aussi aux employés de Reptile. « Il importe de savoir où on est bons et où on peut s’améliorer tous ensemble. C’est un travail d’équipe », reconnaît Paul.

« Même avec les fournisseurs, on a toujours été bons joueurs, note Jean-François. La complicité, c’est le cœur de notre entreprise. »

Avec ce repositionnement qui clarifie l’identité de Reptile, sa raison d’être et son expertise, l’entreprise de solutions numériques souhaite dégager toujours de meilleurs résultats pour ses clients actuels et se voir confier de nouveaux projets à la hauteur de leur talent.

Reptile, complice de vos stratégies d’affaires et de vos solutions numériques.

 

paul-jf_complices

 

Découvrez leur nouveau site Web: Reptile.tech

Une plateforme d'affaires rafraîchissante et collaborative dont la mission principale est le partage d'expertises. LIME offre une valeur ajoutée à la communauté d'affaires québécoise avec un contenu de qualité et des conférences/ateliers inspirants et probants.