La Phablet est-elle le phuture?

Personne ne veut acheter un téléphone avec un gros écran.

-Steve Jobs en 2010

Désolé de vous l’annoncer, mais Steve Jobs avait tort! Le fait que le stock d’iPhone 6 Plus a été entièrement vendu en un temps record l’indique déjà de lui-même. Non seulement ça, mais la part de marché du trafic mobile de la « phablet » a doublé en 2014!
10081142374_13080c412b_z

PHABLET!?

Ouep ! Une phablet ! C’est un appareil qui est un hybride entre une tablette et un téléphone (phone + tablet = phablet). C’est d’ailleurs le succès des Samsung Galaxy qui a motivé la mise de l’avant du fameux iPhone 6 Plus dont on a sûrement entendu parler déjà. L’écran est énorme, mais nous avons tout de même la capacité de téléphoner avec.

Évidemment, avec la popularité et le succès de ces super appareils, je ne peux que me demander quels impacts cela causera-t-il pour les clients avec lesquels je travaille. Devra-t-on oublier nos versions mobiles de sites? Devrons-nous oublier le mobile first et tomber en phablet phirst?

STATISTIQUES INTÉRESSANTES

Flurry a mis de l’avant des statistiques par rapport aux types de supports utilisés. On parle d’une croissance de 148% pour la phablet. C’est énorme. Ça affectera aussi, si on se fie au graphique, fort probablement les ventes et l’utilisation de mini-tablettes, comme l’iPad mini.

flurryPhablet

Non seulement ça, mais la croissance est constante à travers tous les types de secteurs en relation à tous les autres types d’appareils mobiles.

croissanceSecteur

C’est une part de marché en explosion! On se doit absolument de prendre le temps de bien réfléchir au type d’utilisateurs de ce support et comment le courtiser adéquatement! Vous pouvez lire le reste de l’étude en cliquant ici.

PHabletStats
Source: http://www.statista.com/topics/1406/phablet/

LA PHABLET, C’EST POUR QUI ET CAUSE QUOI?

Il est évident qu’une phablet n’est pas l’outil qu’on peut glisser en cachette dans nos poches afin de la sortir lorsqu’adéquat. On se doit d’avoir un sac ou un réceptacle afin de le contenir. On aurait donc cru que ce soit une utilisation qui sera possiblement limitée et ressemblante à celle de la tablette. MAIS C’EST FAUX! Non seulement ça, mais on aurait cru qu’avec son gros écran, on aurait tendance à naviguer plus sur le Web, un peu comme on le fait avec les tablettes. MAIS C’EST AUSSI FAUX!

Depuis l’avènement de la phablet, le temps total passé sur un mobile est en moyenne à 88% dans des applications versus 12% sur le Web mobile. Quelque chose à réfléchir si jamais vous vous demandez: « est-ce que je devrais faire une application mobile ou un site mobile? ». Ça implique aussi un gros changement auprès de certains utilisateurs. On cherche parfois maintenant des brand dans l’App Store au lieu de sur le Web mobile. Ça change la partie!!

Est-ce que votre clientèle type utilise des phablets? Assurez-vous d’avoir une stratégie en conséquence.

D’autant plus qu’une étude faite par Mentotate dit que les utilisateurs sur phablet non seulement convertissent plus en acheteurs (6%), mais le total de leurs achats s’élèvent à un montant plus grand (120$ versus 100$). Visitez cet article pour plus de détails sur ces éléments spécifiques.

VOUS AVEZ LE TEMPS

La bonne nouvelle est qu’on est un peu en retard dans le marché au Québec. Vous avez le temps de vous adapter, mais je vous suggère tout de même de prendre le temps d’analyser votre auditoire et votre public cible afin de déterminer si vous serez affecté par la vague des phablets et leur utilisation. Le numérique change toujours! Il y a quelques années, je parlais du mobile comme « tendance » ; c’est vite devenu une norme. Pendant la conférence sur le sujet, je parlais de responsive design. La phablet vient renforcir son importance ; les résolutions d’écrans changeants et évoluant constamment , on se doit de pouvoir offrir un affichage optimal de nos présences numériques, peu importe le support.

La norme est au mobile, mais le phuture est au phablet.


Jonathan Laberge
Développement des affaires – Reptiletech
www.reptiletech.com
[email protected]
450 466-9173

Jonathan Laberge

Jonathan est un réel générateur d’idées. Chez Reptile, il s’occupe de conseiller ses clients afin d’établir avec eux la stratégie la mieux adaptée à leurs besoins.

Trouvez-moi sur :

Reptile

Reptile se présente comme un complice d’affaires stratégique. L’entreprise désire révolutionner le marché en définissant de nouvelles normes d’accompagnement et de solution numériques.


3 Comments

  • Guigou
    Sep 17, 2015 at 12 h 48 min

    N’oubliez pas d’ajouter à vous graphiques la proportion de production de phablets et de smartphones.
    Je vois beaucoup de constructeurs confondre smartphones haut de gamme et phablets…

    L’offre créant la demande, les personnes souhaitant des téléphones haut de gamme ne peuvent donc que se tourner vers les phablets.
    Ceci explique sans doute en partie leur succès.

    Pour ma part, je ne comprend pas qu’un téléphone ait un écran de plus de 5″. Je dois pouvoir m’en servir d’une seule main, même pour écrire (merci les claviers de type swype!)

    • Jonathan
      Sep 17, 2015 at 13 h 41 min

      C’est super intéressant comme vision!

      En effet, on pourrait croire que plus de 5 pouces c’est encombrant pour faire des appels.
      Sauf qu’avec les solutions impliquant des bluetooth, des écouteurs et des micros… On se retrouve devant un besoin moins important de coller le tout sur son oreille 🙂

      En plus, la phablet permettra fort probablement d’avoir des outils de productivité qui feront des liens entre vos appels et vos outils (CRM, ERP, etc.) C’est donc hyper intéressant.

      Perso, je suis pro-phablet. Mais les goûts! Ça ne se discute pas.

      Ce que je sais cependant, c’est que les stats parlent de plus grande conversion sur ce type de support!

  • Guigou
    Sep 17, 2015 at 18 h 29 min

    C’est sûr que les phablets couvrent l’espace séparant smartphones et tablettes, par la même elles viennent contrebalancer certains des inconvénients des 2 formats (l’un étant trop petit pour tout ce qui est image et vidéo, l’autre étant trop gros pour un usage rapide et pratique… Utiliser une tablette en étant couché sur le côté dans un lit ou un canapé peut être sportif!) mais héritent du coup certains des inconvénients de ces formats.
    Elles peuvent aussi efficacement remplacer les tablettes qui peuvent parfois être vues comme étant inutiles.

    Je ne suis qu’un cas particulier parmi tant d’autres mais mes besoins et préférences sont clairement orientés vers les smartphones de moins de 5 pouces et les tablettes de 7 à 9 pouces.
    Plus grand que ça cela ne fait pas mon affaire.
    Je serais le candidat idéal pour les phablets si je pouvais m’accomoder de téléphones de plus de 5 pouces, mais malgré mes grandes mains, cela ne fait pas mon affaire.

    Pour ma part j’espère que les phablets ne deviendront pas le standard, je trouve déjà les téléphones de plus de 4.7″ un peu trop grands 🙂

Laisser un commentaire