Avez-vous décroché cet été?

Prendre des vacances et être à son compte… À première vue, ça ne va pas ensemble! Même si on est notre propre patron, on a souvent de la difficulté à prendre congé. Pourtant, comme tout le monde, les entrepreneurs ont besoin de ces vacances: on n’est pas des machines après tout! Mais comment est-ce possible? Avez-vous pris des vacances cet été? Est-ce que votre compagnie vous permet de prendre réellement congé? Êtes-vous capable de décrocher?

 

Comment décrocher en cinq étapes:

1. Comment? Faites d’abord une petite évaluation de votre situation « réelle » pour déterminer à quel niveau vous pourrez décrocher cet été. Famille, travail, loisir, amis, ces facteurs sont déterminants dans la planification de vos vacances ; faites le tour de la question. Pouvez-vous vous permettre quatre semaines ou quatre jours de vacances? Y a une bonne différence entre les deux.

2. Quand? Décrocher, ça se planifie. Plus vous le planifiez, plus vous décrochez! Déterminez le bon moment pour prendre des vacances et leur durée. Lorsque c’est choisi, mettez-le à l’horaire et n’y touchez plus!

Avez_Vous_Decroche_Cet_Ete_2

3. Il faut maintenant organiser votre horaire pour que ce congé ne nuise pas aux mandats en cours. Pas de panique! Informez à l’avance vos clients, collaborateurs, etc. de votre congé. Après tout, vous ne partez pas faire le tour du monde durant un an.

4. Bon, pour réussir votre décrochage, il faut partir en vacances la tête tranquille. Clenchez votre travail avant votre départ, faites un suivi avec vos clients pour les tenir au courant que la suite sera faite à votre retour. Soyez à jour dans vos mandats, suivis, autres, et vous pourrez vous éclipser sans trop de soucis.

5. Décrochez… de votre téléphone, de vos courriels, de vos messages! Après tout, pour décrocher, faut le faire au complet… ou presque. Svp, n’apportez pas votre laptop, votre agenda et vos dossiers en vacances, OK? Mettez un message de vacances sur votre répondeur et votre compte courriel. Dans certains cas, oui, vous pourrez faire quelques petits suivis par courriel, mais est-ce vraiment urgent de répondre? À vous de voir.

Avez_Vous_Decroche_Cet_Ete_3

Profitez du bon temps que vous avez avec votre famille, vos proches et vous-même. Relaxez-vous, amusez-vous, prenez du temps pour vous. Ce n’est pas toujours la quantité, mais souvent plus la qualité du temps de « décrochage » qui compte. Vous reviendrez au boulot plus serein, motivé et prêt à reprendre où vous avez laissé le travail.

Le décrochage express, vous connaissez?

Vous n’avez pas pu prendre autant de vacances que vous le souhaitiez, avez-vous déjà essayé le décrochage express? Ce décrochage n’a pas besoin d’autant de planification. Au contraire, il se fait plutôt sur un coup de tête! C’est ça qui est génial. Simple et efficace, il demande peu de préparation, peut se faire seul ou accompagné, et ce, généralement, sur une courte période.

Des exemples? En voici:

  • Commençons par un classique: prendre votre vendredi après-midi de congé. Y a-t-il quelque chose de plus agréable que de prendre ces quelques heures pour soi avant la fin de semaine? Prendre ce temps pour aller faire une randonnée de vélo (ça, c’est mon petit plaisir!), aller sur une terrasse prendre une bonne sangria, se faire masser, etc. Inspirant, non?

Avez_Vous_Decroche_Cet_Ete_4

  • Aller déjeuner ou dîner un jour de semaine, pourquoi pas. Y a rien de mal à prendre une ou deux heures (des fois, on jase longtemps, les filles… les gars aussi!) avec un ami ou une amie sur l’heure du lunch ou en matinée. C’est tellement agréable et vous serez de bonne humeur pour le reste de la journée. Y aller seul aussi, ça fait vraiment du bien!
  • Prendre une heure de son temps pour bouger : un esprit sain dans un corps sain. Aller marcher, s’entraîner au gym ou faire votre cours de yoga, peu importe, mais prenez le temps de bouger. Cette petite heure que vous avez prise pour vous à bouger vous donnera l’énergie pour continuer votre journée et vous aurez fait votre exercice. Pour ma part, je m’entraîne ou bouge régulièrement sur mes heures de travail, ça me laisse mes soirées libres pour la famille.
  • Vous offrir une gâterie. Ça peut avoir l’air banal, des fois, mais ça fait tellement du bien et ça aide à décrocher. Allez faire un tour à la librairie, dans une boutique, chez un fleuriste, dans une épicerie fine, etc. Une petite pause bien méritée!

Avez_Vous_Decroche_Cet_Ete_5

  • Prendre sa journée! Oui, oui, prendre une journée comme ça, sans trop de préavis. Si votre horaire vous le permet, donnez-vous une journée de congé surprise une fois de temps en temps. Partez dans un spa pour la journée, faites-vous une journée cocooning, pyjama et sofa à ne rien faire ou un petit road trip d’une journée ou deux si vous le pouvez. Ça change le mal de place ça, non?
  • Simple, simple comme ça : vous accorder un temps de lecture ou de méditation durant la journée. Ça aide à ralentir quand ça va trop vite. C’est un autre beau moment pour vous poser, pour mieux repartir. Un petit 15-20 minutes bien investi.
  • À vous de trouver votre moyen de décrocher. L’important, c’est d’arrêter de le dire et de se le permettre.

Alors, avez-vous décroché cet été? Si ce n’est pas encore fait, l’été n’est pas terminé, vous avez encore le temps. Et je dis ça comme ça, mais prendre des vacances ou faire un décrochage express (hi, hi!), ça ne se fait pas que l’été, mais à longueur d’année!

Il est vendredi, 15 h, je ferme pour la fin de semaine!

Bon décrochage!


Crédit photo à la une: Neko Tai
Crédit 2e photo: Toni Cuenca
Crédit 3e photo: Craig Smith
Crédit 4e photo: 煜翔 肖
Crédit 5e photo: Alison Marras