Accueil Entreprendre Portrait de Jean-Simon Boivin: un directeur de comptes à l’ère numérique

Portrait de Jean-Simon Boivin: un directeur de comptes à l’ère numérique

Un peu plus de trois mois après notre dernier portrait d’un employé de chez Reptile, Lime revient à la charge avec un nouveau texte questions-réponses. Cette fois-ci, c’est le directeur de comptes Jean-Simon Boivin qui nous plonge dans son univers.
  1. Quel parcours d’études amène un gars de Saint-Bruno-de-Montarville à un poste de directeur de comptes ?

J’ai eu un parcours légèrement atypique. J’ai commencé par faire comme programme un DEC-bac qui m’a permis d’obtenir un DEC en Gestion de commerces et un bac en Administration des affaires, concentration Marketing, donné par l’UQTR. Il s’agissait d’un programme intensif dispensé en quatre ans.

J’ai complété ma formation en faisant une maîtrise en Gestion aux HEC, avec comme spécialisation le Commerce électronique, me développant donc comme stratège numérique.

  1. Explique-moi ton travail en une phrase.

J’aide les organisations à atteindre leurs objectifs d’affaires en leur proposant des solutions numériques sur mesure, adaptées à leurs besoins.

  1. Qu’est-ce qui te passionne dans ton boulot ?

D’avoir la chance de travailler dans un domaine/une industrie en constante évolution et de le faire avec des organisations œuvrant dans différentes sphères avec des défis qui leur sont propres.

  1. En plus de ton travail à l’agence Reptile et avec Lime, quels sont tes autres passions et projets ?

 Je suis un passionné de sports et d’activités physiques. Depuis l’âge de sept ans et encore aujourd’hui, je joue au basketball, et ce, malgré le fait que je suis considéré dorénavant comme un sénior et que mes jambes vieillissent.

Je pratique également le golf l’été. J’aime bien jouer avec mon père et mon frère qui pratiquent le sport, en plus d’avoir des amis qui partagent la même passion.

Je suis également un passionné d’autos depuis mon tout jeune âge, ayant hérité de cette passion par mon parrain.

  1. Tu peux faire une rencontre avec la personne de ton choix, dans l’endroit que tu désires et à l’époque que tu veux. Qui, où, quand et pourquoi ?

Je dirais fort probablement Elon Musk, dans les bureaux de Tesla, en Californie, afin d’être dans son environnement. Je trouve qu’il est quelqu’un d’inspirant qui révolutionne le monde et l’époque dans laquelle nous sommes à sa façon, en n’ayant pas peur d’oser. Sa créativité et sa drive sont une source d’inspiration pour moi.

Portrait_De_Jean_Simon_Boivin_Un_Directeur_De_Comptes_A_Ere_Numerique_2

  1. Quel type de musique écoutes-tu lorsque tu sais que tu passeras une excellente journée ?

Du EDM (eletronic dance music), sauf s’il est tôt le matin, rap/hip-hop et R&B.

  1. Est-ce qu’il y a des causes qui te tiennent à cœur ? Si oui, lesquelles ?

Oui, tout à fait. Je m’implique auprès de l’Institut du cancer de Montréal afin de lutter contre le cancer de la prostate en étant membre du comité organisateur pour le tournoi de golf qui vise à amasser des fonds.

  1. Outre la création de devis et avoir la tête dans les chiffres quotidiennement, comment exprimes-tu ton côté créatif ?

Mes fonctions me demandent de trouver des solutions créatives parfois à des problèmes, d’autres fois afin d’amener une présence numérique à un autre niveau. La créativité fait partie intégrante de mon travail, car chaque entreprise a ses propres défis et réalités d’affaires.

  1. Pour toi, un univers de travail passionnant, c’est ?

C’est un univers qui me permet de me dépasser en venant chercher le meilleur de moi-même, entouré de gens passionnés qui ont un but commun, et où plaisir et résultats viennent ensemble.

Questions en rafale 

  1. Une situation cocasse qui t’est arrivée dernièrement ?

Récemment, j’ai dû aller chercher une table que j’avais commandée en magasin après que celui-ci ait reçu la livraison. Initialement, je pensais avoir suffisamment d’espace dans mon véhicule pour la faire rentrer, mais après avoir vu la grosseur de la boîte, le doute s’est installé assez rapidement. Finalement, ç’a tout pris. J’ai dû avancer mes sièges avant au maximum et mes genoux étaient pratiquement rendus au volant. Je n’ai jamais vu la route de si près ! Et ça m’a valu plusieurs drôles de regards…

  1. Quelque chose qui te fait croire en l’humanité ?

Lorsqu’il y a des crises humanitaires et que le monde entier décide de se rassembler et de prêter main-forte à chacun, ça me donne encore l’espoir que les gens puissent se regrouper et se soutenir.

  1. Quelque chose qui t’indigne au plus haut point ?

Le fakeness.

  1. Un conseil pour les jeunes qui voudraient devenir directeur de comptes dans le domaine du marketing numérique ?

Je conseille aux jeunes voulant exercer la profession de foncer, d’être passionnés en s’intéressant à ce qui se fait pour rester à l’affût des dernières tendances dans le domaine, car ça évolue énormément, et de persévérer en mettant les efforts.

Une plateforme d'affaires rafraîchissante et collaborative dont la mission principale est le partage d'expertises. LIME offre une valeur ajoutée à la communauté d'affaires québécoise avec un contenu de qualité et des conférences/ateliers inspirants et probants.