Accueil Créativité Notre présence à l’édition Sommet Performance : le rappel!

Notre présence à l’édition Sommet Performance : le rappel!

Le 27 avril dernier, à l’hôtel Le Westin de Montréal, j’ai eu la chance d’assister, suite à un premier événement qui fut un franc succès, au Sommet Performance : le rappel, qui fit encore une fois salle comble. Imaginée et créée par Proaction International, cette deuxième représentation a su attirer plus de 200 dirigeants et décideurs provenant de différentes sphères et industries. Lors de cette matinée, j’ai pu assister à trois conférences, toutes aussi intéressantes les unes que les autres, en plus de rencontrer plusieurs professionnels à travers les périodes de réseautage. Les thèmes abordés lors de ce sommet reposaient principalement sur la performance et la créativité au sein des organisations ayant comme élément central l’être humain.

reseautage

Sommet Performance

L’événement a commencé en force, et c’est le cas de le dire, avec Jean-Philippe Raiche, qui est associé et vice-président exécutif chez Proaction International. Le conférencier s’est penché sur la gestion 2.0 et sur la performance des organisations via les KBI (Key Behavior Indicators). Alors que plusieurs d’entre nous avons probablement déjà entendu parler des indicateurs KFI (Key Financial Indicators) et KPI (Key Performance Indicators) au sein des entreprises pour mesurer les performances, nous pouvons être moins familier avec les KBI. C’est ce que Jean-Philippe a essayé d’éclaircir lors de sa présentation, tout en démontrant l’importance de ceux-ci au sein des organisations. Les KBI visent à mesurer la performance de gestion des entreprises, et ce, de façon durable. Celui-ci a centré son discours sur l’importance du comportement des gestionnaires au sein des organisations. Une citation m’a particulièrement marqué lors de mon passage à cette conférence : « pour créer de la performance, le comportement est l’élément central ». Jean-Philippe fit ainsi mention qu’afin d’avoir une fondation solide et d’être performants, les résultats doivent d’abord provenir des comportements des gestionnaires de l’organisation. Les KBI permettent donc d’évaluer cette performance dans l’éventualité d’améliorer le tout et que l’organisation puisse se développer sur une longue période de temps.

KBI 2

Jean-Simon Boivin

Le deuxième conférencier lors du Sommet Performance fut Michel Coupal. Auteur et professeur à l’UQAM, celui-ci s’est concentré sur la performance en démontrant qu’autant le savoir-faire (compétences techniques) que le savoir-être (« soft skills ») sont des facteurs de succès afin d’être performant. Celui-ci a particulièrement retenu mon attention lorsqu’il mentionna que « pour être performant, on doit être inspirant, et qu’il faut donc aspirer à être plus inspirant ! ». Le conférencier misa également sur le fait d’admettre ses erreurs dans le but de se réajuster et de rester performant. Finalement, celui-ci s’est penché sur la démarche à utiliser lorsque nous sortons de notre zone de confort, étant susceptible à être déstabilisé. M. Coupal mentionna ainsi que demeurer performant commence par l’acceptation d’être déstabilisé.

12 choses

Jean-Simon Boivin

Finalement, Roch Fortin s’est chargé de clore cet événement. Producteur et réalisateur à succès, fort d’un bagage international, ayant participé à plusieurs projets à travers le monde (version européenne de So you think you can dance et Lipsync battle, Fort Boyard, On connait la chanson, etc.), celui-ci avait comme thème principal la créativité. Lors de cette conférence, il a su nous faire plonger dans son monde créatif en nous dévoilant différentes astuces qu’il utilise dans le cadre de ses fonctions, et ce, par l’entremise de projets sur lesquels il a travaillé.

roch

Sommet Performance

Inutile de vous dire que nous étions tous captivés par son univers. Celui-ci s’est efforcé de démontrer aux gestionnaires qu’autant dans son domaine qu’en entreprise, la créativité représente une valeur incroyable. Il a donc tenté de prouver, et avec succès, comment tirer profit de la créativité et comment faire place à celle-ci dans nos organisations. Roch Fortin mentionna entre autres qu’il « faut créer des moments propices à la création pour avoir de la créativité ». Le conférencier nous fit part également de différents indicateurs, que j’ai trouvés fort intéressants, sur lesquels se pencher afin de voir si une idée peut être bonne. M. Fortin mentionna qu’il faut regarder le potentiel de succès, évaluer le niveau de risques, le lien avec le « core business », la complexité, et voir si on a des « papillons » dans le ventre avec l’idée. Finalement, celui-ci mit l’emphase sur le fait que la créativité est un outil très précieux pour générer des solutions aux problèmes au sein des organisations.

Dû encore une fois à une réponse forte de la part des professionnels pour ce rappel, Proaction International a déjà annoncé la tenue d’une deuxième édition du Sommet Performance qui se tiendra le 19 octobre prochain.

SOMMET-PERFORMANCE-LE-RAPPEL-SALLE

Sommet Performance

 Je recommande l’événement que j’ai grandement apprécié à ceux qui ont à cœur la performance au sein de leur organisation !

Passionné des technologies et du numérique, Jean-Simon est détenteur d’une maîtrise en commerce électronique à HEC Montréal. De l’équipe du développement des affaires chez Reptile, Jean-Simon aime résoudre des problématiques par l’entremise de solutions numériques adaptées aux réalités d’affaires des entreprises avec lesquelles il travaille.
reptile
ReptileReptile se positionne comme un complice d’affaires stratégiques de choix. Généreuse de son savoir, l’entreprise désire révolutionner le marché en définissant de nouvelles normes en termes d’accompagnement d’affaires et de solution numériques.
En savoir plus