Accueil Créativité Réussir, s’est s’adapter au changement

Réussir, s’est s’adapter au changement

s'adapter au changement

Il vous est peut-être déjà arrivé de dire ou d’entendre des gens mentionner une des phrases suivantes :

  • Le marché a changé et c’est beaucoup plus difficile aujourd’hui de réaliser des ventes,
  • Le client ne semble jamais satisfait,
  • Notre employeur nous en demande toujours plus,
  • C’est toujours une guerre de prix et le client n’apprécie plus la qualité de notre service comme dans le passé.

Ce que vous devez interpréter de ces propos, c’est ceci : le client, le marché et la concurrence ont changé, mais vous ne vous êtes pas adapté aussi rapidement. Si vous êtes comme la plupart des gens, vous faites ce que vous avez l’HABITUDE DE FAIRE, pas nécessairement ce que vous DEVEZ FAIRE pour mieux réussir.

Lorsque vous faites toujours la même chose en y apportant peu ou pas d’amélioration, inévitablement, votre performance et votre efficacité déclinent en vertu du fait que tout change autour de vous, que ce soit les besoins du client, le marché, la concurrence, etc. Alors, pour obtenir un haut niveau de rendement sans travailler plus, vous devez chercher à vous adapter au changement en abandonnant des actions qui n’apportent plus de valeur au client pour les changer par de nouvelles actions à haute valeur ajoutée. En fait, vous devez vous remettre en question et identifier ce qu’il faut ajuster dans vos actions pour obtenir un meilleur succès.

Il est plus que probable que vous effectuez toujours la même routine et, avec le temps, vous vous éloignez des exigences du client et de celles de votre employeur. Si vous persistez dans cette voie, vous devrez vous résigner à travailler plus fort, car vous continuerez à poser des actions qui sont de plus en plus inefficaces.

Par contre, si vous désirez mieux travailler et être plus performant, non pas en travaillant plus fort, mais en travaillant mieux, vous devez abandonner certaines de vos vieilles habitudes qui sont rendues improductives. Les produits ou les services que vous offrez ont une durée de vie et si vous ou votre organisation investissez peu ou pas pour les améliorer et les faire évoluer, vous devrez accepter l’idée que leurs attraits, face aux clients, diminueront un peu plus chaque jour. C’est la même chose dans votre travail, en ce sens que si vous n’avez pas enrichi votre façon de faire, vous deviendrez de moins en moins utile.

Des entreprises comme Apple, le Cirque du Soleil ou Google innovent continuellement et se remettent toujours en question. En agissant ainsi, elles s’assurent d’une continuité et d’un succès à long terme. À l’inverse, d’autres firmes continuent de s’accrocher à leur vieille recette et se laissent endormir par un confort qui se délabre graduellement et qui se traduit, tôt ou tard, par un inconfort très désagréable.

Pour assurer une croissance appréciable de vos ventes et surtout pour conserver vos clients de même que vos emplois, il est essentiel de vous remettre en question en analysant ce que vous avez l’HABITUDE DE FAIRE versus ce que vous DEVEZ FAIRE. Voici le plan d’action que je vous propose à cet égard et qui exige une grande objectivité :

  1. Listez toutes les tâches, actions et activités que vous avez effectuées durant votre dernière journée de travail ou la semaine qui vient de s’écouler puis évaluez chacun des items, par une note située entre 1 et 10, en fonction de son utilité dans l’atteindre de vos objectifs et ceux de l’entreprise;
  2. Faites valider cette liste ainsi que vos notes d’appréciation par votre supérieur ou par une personne de confiance qui connaît bien votre travail. En consultant votre liste, cette personne doit vous poser les questions suivantes : pourquoi faites-vous cette activité? Est-elle vraiment utile pour votre organisation? Qui sont les personnes qui utilisent ce que vous faites? Sur quoi vous êtes-vous basé pour vous accorder une telle note d’appréciation à cette activité? Etc.
  3. Ensuite, préparez une autre liste des actions que vous DEVEZ FAIRE, et ce, par ordre d’importance en fonction de vos objectifs et de ceux de votre entreprise.
  4. À nouveau, faites valider cette liste par votre supérieur ou votre coach afin de vous assurer que vous êtes sur la bonne voie, en répétant l’exercice de vous demander les questions appropriées.
  5. Exécutez ce qui est inscrit sur cette dernière liste et abandonnez les actions qui n’ont plus aucune valeur.
  6. Assurez-vous que, chaque semaine, vous améliorerez les tâches que vous DEVEZ FAIRE en les faisant mieux ou en les modifiant par de meilleures actions.

Il est fort possible que des items inscrits sur cette dernière liste vous rendent inconfortable ou vous fassent peur ou, encore, vous rebutent, car ils vous sortent de votre zone de confort. C’est à vous de trouver le courage de vous discipliner et de foncer afin de bien accomplir ces actions.

Pour être en mesure d’acquérir de nouveaux clients, pour consolider votre sécurité d’emploi, pour parvenir à atteindre un meilleur chiffre d’affaires et pour assurer la survie à long terme de votre entreprise, faites ce vous DEVEZ FAIRE et non pas ce que vous avez l’HABITUDE DE FAIRE. Vous deviendrez encore plus performant et vos résultats n’en seront que meilleurs.

Bonne discipline!

Jean-Pierre Lauzier
Conférencier, formateur, expert-conseil – JPL Communications inc.
[email protected]
www.jeanpierrelauzier.com
450-444-3879