Lime

La mesure multicanal

La joie d’être un consommateur aujourd’hui!

multicanalLa beauté de notre réalité actuelle est qu’en tant que consommateur, nous avons la liberté d’acquérir des biens et services où on le souhaite et quand on le souhaite. Peu importe le support utilisé pour y procéder, dans une ère digitale comme la nôtre, nous avons accès à plusieurs canaux différents afin de procéder à la consommation de ce qu’on désire. C’est vraiment l’idéal en tant que consommateur de pouvoir jouir de cette malléabilité afin de pouvoir procéder à notre vie quotidienne sans avoir à prévoir des
détours trop encombrants afin d’arriver à nos fins.

Les conséquences au niveau des entreprises

En tant qu’entreprise, on ne peut qu’être heureux de pouvoir profiter de conversions en plus grand volume et de tirer avantage des différents canaux qui nous sont offerts. En tant qu’entreprise, on s’attend cependant à investir de façon rentable. Une partie de ceci implique d’évaluer, parmi nos offensives marketing, lesquelles ont eu le plus de succès. Lesquelles m’ont rapportées un retour sur investissement. Étant donné justement la réalité dans laquelle nous vivons, il est quand même difficile de bien établir, à travers nos multiples canaux, ce qui a initié et conclu une vente. Le consommateur a possiblement vu une publicité à la télévision, ce qui l’a incité à prendre sa tablette pour aller voir votre site internet. Il a peut-être lu sur vos réseaux sociaux et partagé des informations que vous avez publiées pour finalement se déplacer en magasin et se procurer un de vos produits ou services.

Comment réagir à cette réalité?multicanal

Avant toute chose, il faut établir des valeurs et des éléments spécifiques à votre réalité. Il faut déterminer comment chacune de vos conversions s’est conclue. Une fois que vous avez déterminé cela, déterminez quel canal de communication devrait avoir le crédit de la vente selon le chemin menant à la conversion. Vous pourriez distribuer la responsabilité de conversion à travers les différents canaux afin de déterminer de façon réaliste ce qui entraîne votre succès. La distribution de ce crédit doit cependant tenir compte d’un raisonnement basé sur des faits. Ceci vous permettra, à travers le temps, de décider quel budget vous pourrez allouer à chacun des canaux et redistribuer de façon proactive, puisque vous en ferez le suivi régulièrement. L’optique est toujours d’investir à des endroits qui vous rapportent. Si les pubs radio n’emmènent pas de visiteurs en magasin, pourquoi y investir? Si la pub Facebook ne vous apporte pas de clic, mais entraîne des appels, c’est peut-être intéressant quand même! Il faut tenir compte de tous les chemins menant à la conversion et quantifier leurs résultats.

Évitez les silosmulticanal

En ce moment, c’est facile pour vous d’avoir les métriques relatives aux différents canaux que vous utilisez de façon séparés. Bien que ce soit important de pouvoir quantifier le résultat de chacun des canaux de façon indépendante, ceci ne nous donne pas les résultats effectifs dans le processus d’acquisition de votre clientèle. Cette quantification permet plutôt de mesurer l’étape finale d’une acquisition. Même si un client vous a appelé pour se procurer votre bien ou service, il l’a possiblement fait suite à la réception d’une infolettre annonçant votre promotion. Le défi est donc de trouver des façons de faire des liens entre vos canaux et de pouvoir quantifier ces liens afin d’éventuellement réagir de manière responsable. Ces liens, sur le Web, sont assez simples à mettre en place puisque c’est un médium qui permet facilement la mesure. Si vous faites une promotion en magasin avec un code de participation, il serait simple sur le Web de calculer le nombre de participations venant de quel magasin, par exemple. Le lien entre une infolettre et votre site Web est facile à tracer et à mesurer. Bien qu’il soit un peu plus difficile de faire des liens entre les médias traditionnels (par exemple la télévision et le téléphone) je vous suggère de faire preuve de créativité afin de pouvoir le quantifier quand même. Une promotion à la télévision pourrait, par exemple, impliquer de dire un mot spécifique lors de l’appel de l’entreprise afin d’avoir accès à une promotion spécifique.

Garder le compte

multicanal

Une fois que vous avez trouvé comment lier vos différents canaux, notez les résultats. Il existe plusieurs outils intéressants vous permettant de calculer ces éléments. Si quelqu’un vous appelle, notez la référence ou comment il vous a connu. Le téléphone n’est pas une fin en soit, creusez à savoir ce qui a causé l’appel et notez-le. Gardez le compte. Assurez-vous de savoir d’où proviennent vos consommateurs et quelles offensives vous ont rapporté le plus afin de répéter les expériences profitables et laisser tomber ce qui ne fonctionne pas pour vous. Si vous êtes capable de bien distribuer les efforts et les investissements à travers vos différents canaux de façon intelligente, vous aurez beaucoup plus de succès avec votre stratégie de marketing.

multicanalN’arrêtez jamais

Beaucoup d’entrepreneurs ont assez de zèle pour débuter le processus mentionné et une fois un cycle fait, analyser les résultats et appliquer une solution. Peu d’entrepreneurs ont l’assiduité de continuer le processus afin de continuer à toujours analyser les résultats. Le marché est en continuelle évolution. L’actualité, les modes et les canaux changent constamment et donc les façons de consommer sont également influencées. Restez à l’affût. Embarquez dans le processus et n’arrêtez jamais. Ce sera un peu plus ardu au début, mais à la longue, ce sera une seconde nature et les résultats à eux seuls sauront vous motiver à garder le cap.

Jonathan Laberge
Développement des affaires – Reptiletech
Site Web
[email protected]

Jonathan Laberge

Jonathan est un réel générateur d’idées. Chez Reptile, il s’occupe de conseiller ses clients afin d’établir avec eux la stratégie la mieux adaptée à leurs besoins.

Trouvez-moi sur :

Reptile

Reptile se présente comme un complice d’affaires stratégique. L’entreprise désire révolutionner le marché en définissant de nouvelles normes d’accompagnement et de solution numériques.


4 Comments

  • Jessica Breton
    Juin 20, 2014 at 9 h 30 min

    Excellent article! J’ajouterais cependant, que du côté du web il est maintenant tout à fait possible de faire les liens entre les différents canaux utilisés et votre site web en utilisant un bon logiciel de marketing web. Ce logiciel devrait vous permettre de visualiser rapidement lequel des canaux utilisé rapporte le plus! C’est de cette façon que vous réussirez à  » bien distribuer les efforts et les investissements à travers vos différents canaux de façon intelligente » !

    • Jonathan Laberge
      Juin 20, 2014 at 14 h 22 min

      Bonjour Jessica!

      Premièrement, merci pour le commentaire, c’est toujours apprécié d’avoir une interaction avec nos lecteurs 🙂

      En effet, le web est hyper mesurable et contient lui-même plusieurs canaux. Faire un lien entre SEO, SEM, infolettres, réseaux sociaux et autres présences en ligne est super facile via différents outils.

      As-tu des suggestions de logiciel de marketing web qui permet de faire des liens entre le IRL (in real life) et le monde du web sans utiliser de technique « à la code promotionnel »? J’adorerais en savoir plus!

  • Jessica Breton
    Août 5, 2014 at 10 h 50 min

    Bonjour Jonathan! Effectivement plusieurs outils sympas sont sur le marché. L’idéal c’est d’en avoir un qui les regroupe tous afin de pouvoir faire plus de liens. Nous avons lancé dernièrement notre propre logiciel de marketing web qui permet de gérer médias sociaux, trafic du site web, blogue, infolettres, courriel, SEO, etc.
    Si tu te fais une bonne stratégie web et réussie à convertir tes visiteurs tu as déjà une bonne partie de fait car tu as maintenant ses informations, au minimum son courriel.
    Il s’agit ensuite d’utiliser une stratégie en magasin afin d’avoir une information pertinente pour relier le tout. Le mieux selon moi est l’adresse courriel. Tu peux l’obtenir à l’aide de concours en magasin, ou tout simplement le demander à la caisse, des magasins le font déjà, et ce n’est pas plus compliqué que de demander le code postal comme le font plusieurs magasin en ce moment!

    • Jonathan
      Août 5, 2014 at 12 h 13 min

      Salut Jessica!
      En effet, les POS sont un bon outil permettant de lier adresse courriel à un système en place. L’idéal est d’avoir un système avec un API j’imagine. Ainsi on peut s’assurer d’une connectivité. Lorsque la personne donne son adresse courriel, on pourra la pousser vers le reste de la présence numérique afin de faire le lien.

      Merci de ton ‘ »input »!

Laisser un commentaire