Et si on cessait de procrastiner ?

43
PARTAGES

Souffrez-vous parfois du syndrome de la procrastination ? Qui n’a pas déjà sombré dans cette étrange habitude, celle de ne pas faire ce que l’on devrait faire.

Cette (mauvaise !) habitude de remettre notre entraînement, nos nouvelles résolutions ou même une portion de notre travail qui nous plaît moins à plus tard peut arriver. Mais trop souvent et trop longtemps, elle peut avoir de réels effets négatifs sur notre vie. Je vous parle ici de stress, d’anxiété et même d’une faible estime de soi. Il s’avère donc très important d’éviter ce qu’elle peut provoquer à notre santé mentale.

Je vous entends déjà (au loin !) me dire que c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Je suis entièrement d’accord ! Mais, question de changer les patterns de votre vie qui vous y mènent, voici quelques sympas conseils à tester… et à adopter !

C’est parti !


  1. Travaillez par intervalleintervalle

Un des meilleurs conseils que l’on m’a donnés, c’est de travailler par intervalle ! Car il faut l’avouer, nous avons tous plus de facilité à accomplir de petites tâches : répondre à nos courriels et à nos téléphones, par exemple. Mais quand il s’agit de plancher sur un gros projet, ouf, pas évident ! Ce sentiment de ne pas savoir par où commencer, et donc de faire tout sauf ce qu’il faut, est connu.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas diviser les efforts de notre gros projet par intervalles ? Il s’avère plus motivant de s’assoir devant son ordinateur pour une période d’une heure plutôt que pour la journée en entier. Vous pouvez entrecouper vos heures d’un verre d’eau, d’une marche, de quelques étirements, etc.

Si cette façon de faire vous permet de bouger votre corps, ce qui est meilleur pour la santé, sachez qu’il est prouvé que ces petites pauses assureront un réel progrès dans votre performance. Elles aideront donc, par le fait même, à finaliser d’intimidants et de très demandants mandats.

  1. Créez une liste de tâches en fonction de vos priorités

liste

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je suis toujours très ambitieuse avec ma liste de tâches. Très souvent, nous développons une liste irréaliste composée de très nombreuses tâches. Dans ces listes survoltées, il est très possible que vous en rajoutiez de jour en jour et que vous finissiez par « oublier » ce qui est prioritaire. Les jours passent, les tâches s’accumulent, et l’angoisse s’installe. On vous talonne, car vous ne livrez pas !

Un petit truc pour ne pas vous retrouver dans cette situation où vous finissez par remettre toujours au lendemain ce qui importe : rajoutez au top de la liste ce qui n’a pas été fait la veille et ne dérogez pas de votre ordre de priorité. JAMAIS ! Je vous garantis que vous soufflerez lorsque ces tâches seront officiellement terminées ! Et vos collègues et patrons en seront plus qu’heureux.

  1. Trouvez une motivation au-delà des deadlines

sport

Du temps où j’étais à l’école à temps plein, j’avais cette habitude d’attendre un peu trop à la dernière minute pour terminer un gros projet de fin de session. Il y avait, dans cette urgence, une certaine adrénaline, de l’inspiration qui venait — pouf ! — spontanément. Bref, une volonté de relever un défi intense !

Si vous êtes sur le marché du travail, cette habitude est peut-être encore ancrée en vous. Vous êtes peut-être aussi, en date d’aujourd’hui, encore à l’école, et vous vous laissez peut-être toujours emporter par ces travers.

Une chose est certaine, si la motivation de dernière minute peut avoir quelque chose de thrillant, pourquoi ne pas la chercher ailleurs ? Vous vous offrirez nécessairement de meilleurs résultats et un état de santé général amélioré. Moins de stress et peut-être moins d’heures supplémentaires.

Oui, pourquoi ne pas chercher à vous motiver ailleurs qu’avec le facteur temps : mettre de l’avant vos connaissances, miser davantage sur le processus que sur le résultat, etc. Je suis certaine que vous trouverez !

Et voilà pour mes petits trucs ! En espérant que ceci puisse vous aider.

Et vous, quelles sont vos astuces pour cesser de procrastiner?

Article inspiré par celui-ci sur The Everygirl


Julie Thério / Fondatrice Bohos.ca

43
PARTAGES
Passionnée par les gens, l'art de vivre, le mouvement du corps et l’écriture, Julie se dédie à l'entrepreneuriat mode de vie par le biais de BOHOS.
BOHOS
BOHOSUne communauté et un blogue mode de vie qui a le désir d'insuffler aux jeunes femmes une vision libre, créative, amusante et forte au quotidien.
En savoir plus