Accueil Entreprendre Robert Brouillette, «aider les autres à réussir»

Robert Brouillette, «aider les autres à réussir»

66
PARTAGES

Passionné d’entrepreneuriat, Robert Brouillette, de Brouillette Légal, avocat reconnu par le Best Lawyers in Canada depuis quelques années, se spécialise dans le droit des affaires, le droit des technologies et de l’innovation et la propriété intellectuelle. Sa clientèle cible étant les entrepreneurs, les PME et les start-ups, il se fait un devoir d’aider les entreprises à réussir.

Un parcours atypique

Son parcours atypique, comme celui d’un entrepreneur, est parsemé d’essais-erreurs. En effet, après avoir essayé la chimie, Robert Brouillette est allé étudier en génie à l’Université de Sherbrooke. Diplôme en main, il a exercé le métier d’ingénieur pendant un an pour finalement réaliser qu’il n’était pas dans le bon domaine. Quelques questionnements plus tard, il s’est finalement réorienté vers le droit où il a su trouver sa place.

D’abord attiré par la fiscalité, c’est grâce à une opportunité au cabinet Ogilvy Renault (maintenant Norton Rose) qu’il a découvert le domaine de la propriété intellectuelle dans lequel il est désormais spécialiste. Si ses premiers pas en droit lui ont permis de travailler avec de grandes multinationales, c’est en travaillant avec un entrepreneur que Robert Brouillette s’est senti utile au point de partir son propre cabinet.

Avocat, ingénieur et entrepreneur

Ce parcours, bien qu’imprévu, était finalement une bénédiction: «parce qu’il y a peu d’avocats qui ont une formation scientifique ou technique quelconque». Aussi, parce que sa formation scientifique lui permet de comprendre les enjeux technologiques des entreprises.

En effet, de réellement comprendre les technologies est un atout majeur pour Robert Brouillette. La technologie est omniprésente dans notre société et dans les entreprises, «ça aide beaucoup à guider nos clients, […] plusieurs sont des PME qui développent des technologies, mais la plupart de nos clients, utilisent les technologies», ajoute-t-il. «Moi je considère que je suis un ingénieur qui connaît le droit. Donc, j’ai tendance à être plus pragmatique, plus orienté solution qu’orienté problème. […] Pas tout le monde a le même talent pour tirer son épingle du jeu: on fait quoi? Comment on résout le problème?»

Enfin, en plus d’être avocat et ingénieur, Robert Brouillette est aussi entrepreneur. Membre d’Anges Québec, il a investi dans une quarantaine de compagnies. «[On] se met un groupe d’investisseurs et un ou deux membres d’Anges Québec qui agissent comme coach pour cette compagnie, et les autres agissent comme des investisseurs passifs qui peuvent intervenir au besoin ». Il peut ainsi offrir des conseils, mais aussi un point de vue différent. «L’idée pour un entrepreneur, c’est d’être entouré de personnes qui ont différents vécus dans différents domaines pour l’aider à prendre des décisions éclairées. Je pense que je contribue à aider les autres à réussir. C’est ma devise».

Brouillette Légal et le droit des affaires

Ce qui caractérise le cabinet Brouillette Légal, c’est la clientèle spécifiquement entrepreneuriale. L’entrepreneur est un propriétaire-opérateur, il a donc une mentalité différente. «Le propriétaire-opérateur est plus proche de ses opérations, notre pragmatisme a plus d’importance pour eux», explique-t-il. C’est exactement ce qui plait à Robert Brouillette.

Spécialisé dans la propriété intellectuelle, Me Brouillette constate que l’éducation reste encore à faire. Me Brouillette rappelle, entre autres, aux entrepreneurs de tout documenter par des contrats, aussi simples puissent-ils être: contrat de consultants et d’emploi, cession de droit d’auteur devraient être parmi les premiers signés. L’avocat constate une négligence de ce côté de la part des entrepreneurs. Par-dessus tout, l’entente de confidentialité devrait absolument être signée avant toute discussion concernant un projet ou une innovation.

Contrefaçon de brevet, droits d’auteur, piratage, il reste encore du travail à faire pour conscientiser les gens et démystifier la propriété intellectuelle. Pour cela, son cabinet offre des formations et des webinaires aux organisations à travers le Québec, notamment à l’événement Stratégies PME depuis deux ans.

Anges Québec, Stratégies PME, aider et promouvoir la réussite

Pour aider les entreprises dans leur réussite, Robert Brouillette doit être «capable de bien évaluer les personnes», explique-t-il: «on investit plus dans l’entrepreneur, la personne, que dans la technologie. La technologie c’est important, mais la personne, c’est encore plus important». Son objectif est «d’aider le plus d’entreprises à réussir. […] Je veux aider le Québec à prendre sa place sur l’échiquier mondial. Ça semble peut-être gros, mais je veux mettre ma petite goutte d’eau pour essayer de faire ça».

Encouragé par le développement de l’entrepreneuriat, Robert Brouillette pense qu’il faut accepter deux choses: accepter l’échec et être persévérant. «Il ne faut pas être entêté, mais il faut être persévérant. C’est une ligne fine, mais il ne faut pas se décourager à la première occasion. Si ça ne marche vraiment pas, il faut être capable de s’adapter et aligner le développement de son entreprise vers ce qui va marcher. Il faut être à l’affût et faire des essais-erreurs […] ».

Une perception qu’il faut changer selon l’entrepreneur et avocat, c’est que la réussite et la richesse est l’apanage des mauvaises personnes. Anges Québec permet justement aux gens ayant réussi de redonner au suivant en aidant d’autres entrepreneurs à réussir.

Par ailleurs, Robert Brouillette pourra de nouveau mettre ses connaissances au profit des entrepreneurs lors de l’événement Stratégies PME en novembre prochain. Il y tiendra une conférence sur la prévention du vol de propriété intellectuelle en Chine et comment s’en protéger. Un sujet qui devrait intéresser plusieurs entrepreneurs.

Robert Brouillette est très optimiste quant à l’avenir entrepreneurial du Québec. Selon lui, le Québec a enfin terminé de mettre les bases et il est prêt à construire son projet: «Ça va être spectaculaire quand ça va arriver».

66
PARTAGES
Une plateforme d'affaires rafraîchissante et collaborative dont la mission principale est le partage d'expertises. LIME offre une valeur ajoutée à la communauté d'affaires québécoise avec un contenu de qualité et des conférences/ateliers inspirants et probants.