Accueil Créativité Sommet Performance 2e édition

Sommet Performance 2e édition

9
PARTAGES

Devant plus de 370 personnes, le Sommet Performance, organisé par Proaction International, était de retour avec une deuxième édition le 19 octobre dernier. La thématique de la journée portait sur le courage managérial. Elle fut mise de l’avant par pas moins de six conférenciers d’exception.

Ce n’est nulle autre que Kim Thúy qui a su donner le ton à l’événement. Ayant une histoire hors du commun, celle-ci a partagé, à travers son vécu, les différents obstacles et échecs qu’elle a su surmonter et qui ont contribué à son succès. Sa conférence a grandement inspiré l’auditoire présent en lui démontrant, à travers son parcours qui l’a amenée à devenir une auteure populaire, qu’il est possible de transformer les échecs en succès. Kim Thúy a également mentionné à plusieurs reprises « qu’elle n’a pas nécessairement eu beaucoup de courage, selon elle, mais qu’elle a appris à dire “oui” ». Peu importe les défis qui se présentèrent à elle, celle-ci a dit « oui » et elle trouva une façon de les surmonter.

sommetperformance2

Le deuxième conférencier de la journée, Jean-François Berthlolet, spécialiste en performance organisationnelle, aborda l’importance d’avoir des employés mobilisés. Sa conférence a su démontrer que nous gagnons tous à avoir des employés mobilisés au sein d’une organisation. Jean-François a mis l’emphase sur l’importance de la reconnaissance en évitant les incitatifs à court terme. Également, le conférencier a mis l’accent sur la portée d’avoir un meilleur leadership en s’assurant que le potentiel des employés soit optimisé. Celui-ci mentionna qu’une mobilisation durable dépend de la façon que l’on traite les employés et qu’il est primordial de se pencher sur le comportement humain. Pour Jean-François Bertholet, le courage est une question de cœur et le leadership du futur, c’est d’avoir beaucoup de cœur.

sommet performance 3

Pour conclure l’avant-midi, le courage managérial organisationnel fut abordé par Jean-Philippe Raiche qui est associé chez Proaction International. Dans le cadre de sa conférence, l’importance de briser le statu quo afin de pouvoir bâtir des entreprises qui ne seront pas simplement de passage, mais d’avenir fut clairement énoncée. M. Raiche mentionna que les métiers de gestionnaires sont de plus en plus complexes, car nous assistons à un changement générationnel et que les organisations travaillent différemment de l’une à l’autre. Selon lui, il faut donc de plus en plus de courage managérial. Celui-ci indiqua qu’il est essentiel de regarder les fondations de l’entreprise et que cela passe beaucoup par les gestionnaires afin d’encourager un courage managérial. Une entreprise performante en est donc une où on retrouve une synergie entre l’entreprise et les individus, selon l’expert.

groupe sommetperformance

Le retour du dîner a commencé en force avec Justin Kingsley. Muni d’une feuille de route fort impressionnante, celui-ci a su aborder le courage à travers son parcours et ses réalisations. Justin fit mention que « le courage dépend d’autres vertus et qu’il n’existe pas par lui-même ». Pour le conférencier, le courage est très lié avec ce qu’il appelle le facteur risque. Celui-ci avança que « le facteur risque n’est pas le même pour tout le monde ». Il est donc important, selon M. Kingsley, de savoir quel est le risque que nous sommes le plus à l’aise de prendre dans une situation. Son vécu l’a mené à travailler avec les Canadiens de Montréal et il fut porte-parole pour le premier ministre du Canada, pour nommer seulement certains de ses accomplissements. La morale qu’il en retient est « qu’il faut avoir le courage de croire en ses convictions. »

powerpoint

L’avant-dernier conférencier de la journée, Michel Coupal, a su, grâce à une touche humoristique lors de sa conférence, définir une fois pour toutes ce qu’est le courage. Directeur R et D chez Proaction International, il fit le parallèle avec la peur alors que l’inconnu commence par une certaine forme de peur. Celui-ci mentionna que nous sommes souvent « peu outillés pour déclarer qu’un acte est courageux ». M.Coupal a défini le courage comme étant personnel. Le conférencier s’est penché également sur le courage au sein des organisations et fit mention qu’il y a tendance à ce que cela soit moins personnel là où il y a une certaine peur du jugement. Il indiqua « qu’il faut apprendre à s’en foutre ». Pour Michel, le courage, c’est « avoir le courage de commencer ».

Sidlee

Pour conclure la journée, le dernier conférencier n’avait pas besoin de présentation. Président de Sid Lee, Martin Gauthier a livré son top 10 pour bâtir une entreprise performante, présenté à travers la réalité de ce que l’on retrouve chez Sid Lee, une entreprise à succès. Il n’est pas nécessaire de vous mentionner que l’auditoire était plus qu’attentif. Pour Martin Gauthier, il est primordial de se donner du courage chaque jour dans ce que l’on entreprend et d’avoir le courage de se faire confiance. Le top 1 de Martin est d’abord de surmonter la peur de l’échec, suivi de mettre de l’effort et d’avoir de la créativité.

last performance

À l’unanimité, ce fut encore une fois un franc succès !

Référence de l’image à la une: Sommet Performance

9
PARTAGES
Passionné des technologies et du numérique, Jean-Simon est détenteur d’une maîtrise en commerce électronique à HEC Montréal. De l’équipe du développement des affaires chez Reptile, Jean-Simon aime résoudre des problématiques par l’entremise de solutions numériques adaptées aux réalités d’affaires des entreprises avec lesquelles il travaille.
reptile
ReptileReptile se positionne comme un complice d’affaires stratégiques de choix. Généreuse de son savoir, l’entreprise désire révolutionner le marché en définissant de nouvelles normes en termes d’accompagnement d’affaires et de solution numériques.
En savoir plus