Accueil Créativité De la contrainte naît la performance

De la contrainte naît la performance

46
PARTAGES

Magnifique, puissant et mystérieux, notre cerveau n’en est pas moins paresseux, préférant de loin le « confort » de schémas connus plutôt que d’emprunter des chemins inédits. Pourtant, c’est précisément en sortant de cette zone de confort qu’il nous livre une spectaculaire avancée dans l’élaboration de nos projets. Pour l’y aider, les contraintes deviennent un réel atout…

La contrainte artistique volontaire

Bien que le terme « artistique » soit ici employé, la contrainte volontaire s’adapte à tous les secteurs d’activités, y compris ceux les plus éloignés du monde de l’art. Ainsi, choisir volontairement de s’imposer des contraintes nous met en position gagnante, en nous éloignant des idées reçues et des solutions dites de facilités.

En effet, lorsque notre cerveau se trouve face à une trop grande liberté d’exécution, il s’égare et revient immanquablement à ce qu’il a déjà expérimenté par le passé. Donnant comme résultat celui qu’il prend pour acquis. C’est bien connu, à faire toujours la même chose, l’on obtient toujours le même résultat.

Si se fixer des contraintes peut sembler rébarbatif de prime abord, force est de constater que cette technique a largement fait ses preuves, en voici d’ailleurs quelques exemples venus du milieu littéraire, démontrant à quel point lorsque le cerveau subit un changement dans son mode habituel de travail, il en ressort un brillant résultat :

  • En 1969 l’écrivain Georges Perec sort son livre La Disparition, celui-ci ne comportant pas la lettre e ;
  • Pour son roman autobiographique « Les Années », Annie Ernaux n’a utilisé aucune fois le pronom je
  • Le Train de Nulle Part de Michel Dansel a quant à lui la particularité de ne posséder aucuns verbes

En ajoutant une contrainte spécifique à leur méthode de travail, ces écrivains ont poussé leurs cerveaux à se soustraire aux carcans traditionnels liés à leurs sphères professionnelles, mais également réduit leurs champs des possibles, les menant à prendre une toute autre direction.

C’est en pratiquant cette exercice lorsque l’on est face à un problème, que nous accroissons nos chances d’y répondre par une solution inédite.

Libre d’être contraint…

Outre le fait que la contrainte permette de trouver des solutions innovantes aux problèmes auxquels nous sommes confrontés, elle permet également pour le travailleur – employé ou indépendant – d’accroître son efficacité. Pour les professionnels évoluant à leur domicile ou au bureau mais avec peu d’encadrement, il est plus que tentant de savourer la liberté que semble offrir ce mode professionnel. Mais à force d’user et d’abuser de cette liberté à l’apparence si attrayante, nous avons tendance à nous disperser, ce qui a pour effet de diminuer notre productivité et la qualité que nous souhaitons faire transparaitre dans nos services et produits. Se fixer des limites, un cadre de travail avec des contraintes réalistes permettra de fournir un résultat quantifiable tant pour vous, votre image ainsi que vos clients et collaborateurs.

Retenons plutôt qu’il est quelques fois plus simple de créer et d’innover librement lorsque nous n’en sommes pas tout à fait libre…

Enfin, qu’elles soient créatives, innovantes ou encore organisationnelles, les performances résultant des contraintes sont sans nul doute un réel avantage dans la poursuite de défis professionnels futurs.

46
PARTAGES
Passionnée du monde des affaires, Isabelle profite d’être collaboratrice pour divers blogues et magazines pour promouvoir l’entrepreneuriat et les entrepreneur(e)s. Son objectif : aider les gens à être les architectes de leur vie. Elle travaille actuellement au lancement de sa propre maison d’édition qui verra le jour en mai 2017.
SPLINECC
SplineSPLINE propose, sur son site Internet, la création de contenu axé sur l’entrepreneuriat, la carrière, mais également le bien-être et le développement personnel.
En savoir plus