Accueil Créativité Consolider l’image de marque du Québec assortie à notre identité: une urgence

Consolider l’image de marque du Québec assortie à notre identité: une urgence

42
PARTAGES
image de marque du quebec

C’est avec intérêt que j’ai récemment pris connaissance des résultats partiels d’un processus de branding territorial réalisé en 2015 pour le Grand-Duché de Luxembourg, petit pays européen de 543 202 habitants.[1] L’objectif de cette démarche était d’officialiser l’image du Luxembourg à l’international en ayant, au préalable, mis en lumière les aspects identitaires de son territoire et de ses habitants.

Dans ce contexte, le branding territorial se définit comme le processus menant à la consolidation d’une image de marque nationale[2] grâce à une démarche qui promeut une identité nationale en utilisant les outils, les techniques et l’expertise issus du monde du management et des entreprises privées. Sa mise en place et sa valorisation sont l’occasion de mesurer ou de gérer l’image d’un pays. Son but est de rendre un pays plus attrayant aux yeux des touristes, des investisseurs, de la main-d’œuvre qualifiée et d’en bonifier l’influence culturelle et politique.

Pour les passionnés du branding

Les personnes intéressées par l’évolution des tactiques de marketing en image de marque territoriale savent que plusieurs démarches de ce type ont été menées au cours des dernières années. Certaines ont été réalisées de façon consultative tandis que d’autres ont imposé une image à un territoire donné. Ainsi, au cours de la dernière décennie, l’Espagne, la France, le Panama, l’île Maurice et plusieurs autres se sont intéressés à leur image de marque. Des exemples comme la campagne 2012 sur le Pérou prouvent qu’il est possible de concevoir, au terme du processus de branding national, une image authentique et convaincante.[3]

Dans une majorité de cas, l’image de marque d’un pays ou d’un territoire est conçue en fonction d’un objectif marketing, soit pour faire la promotion du tourisme ou attirer des investisseurs ou des immigrants.

Toutefois, il existe un aspect encore plus fondamental dans la notion de branding territorial et c’est la consolidation identitaire des habitants qui vivent sur le territoire. Certains pays comme la Chine semblent avoir compris le rôle que peut jouer une telle démarche pour la consolidation d’une identité nationale.

Qu’en est-il pour le Québec ?

Depuis un certain temps, Tourisme Québec réalise d’excellentes campagnes dont l’objectif est d’attirer les touristes du monde entier. Parmi celles-ci, « Québec original » mise sur les vertus de la poutine et des promenades en traîneaux à chiens. Ces idées sont intéressantes, mais elles n’ont pas la profondeur d’une officialisation de notre identité nationale qui prend son essence dans notre réalité actuelle, notre profil authentique.

Pour des raisons politico-historiques conjuguées à des points de vue qui n’arrivent toujours pas à s’harmoniser au fil des décennies, la société québécoise n’a pas les assises nécessaires pour mener une démarche de consolidation identitaire nationale, car cette dernière prend appui sur un sentiment d’appartenance et de fierté généralisé. En effet, notre histoire, comme on nous l’a racontée, comporterait des héros qui n’en étaient pas de même que des omissions importantes. Pas surprenant que persiste en nous un sentiment inachevé. Le moment serait venu de faire un grand ménage et d’élucider certains aspects nébuleux de notre identité collective. D’officialiser par un propos cohérent, dynamique et authentique ce qu’il en est de notre occupation d’un si vaste territoire géographique.

« Québec Nouvelle-France » comme essence de marque pour le Québec

La force d’une marque repose sur son authenticité. Si nous portons notre regard sur le Québec, nous pouvons affirmer que parmi les éléments fondateurs il y a, dans un premier temps, le territoire des premières nations dont les colons français, au profil courageux, intrépide et aventurier, ont pris possession. Ensuite, il y a cette confrontation historique avec les Anglais, la conquête de 1760, puis la revanche des berceaux, la Révolution tranquille et tant d’autres éléments fondateurs de notre identité. Il y a aussi le multiculturalisme progressif avec l’arrivée d’Irlandais, d’Italiens, de Chinois, d’Iraniens, de Grecs, de Vietnamiens et de tant d’autres.[4] En bref, il est réjouissant de penser que la nation québécoise prend ses racines dans les forêts et évolue grâce à des figures emblématiques comme les pionniers, les explorateurs, les débrouillards et les patenteux !

Construire la marque « Québec » en prenant appui sur notre histoire, nos talents et notre diversité

Je propose de construire la marque « Québec » sur des racines véritables en officialisant simplement la vérité qui nous concerne tous. Il s’agit de répondre de manière authentique à une question simple : « Qui sommes-nous ? » Le Québec des Céline Dion, des Bombardier, des Gilles Vigneaux, des Guy Laliberté, des Riopelle, des Péladeau et des Couillard ! Le Québec des McTavich, des Nguyen, des Molson, des Clarke et de tous les autres. Il s’agit d’honorer, avec toute la fierté qui lui revient, notre diversité. « Québec Nouvelle-France », terre d’accueil multiethnique sur des territoires ancestraux autochtones. Bien loin de la nostalgie des coureurs des bois et des ceintures fléchées, notre diversité culturelle se trouve mise en valeur puisqu’elle prend sa source dans notre histoire et rayonne aujourd’hui grâce à un peuple imaginatif, jovial et respectueux de la nature et des différences qui composent notre société. Cette image est dynamique et nous prépare à un futur prometteur, industriel, commercial et culturel.

L’image du Québec de demain doit prendre naissance à même ses racines et son histoire

Notre fierté nationale doit s’alimenter à même nos grandes réussites culturelles, industrielles et financières. Il est temps de répertorier nos symboles et nos éléments culturels, ceux qui ont créé, au fil du temps, la trame de notre héritage identitaire. Mettre en lumière notre nordicité et nous rapprocher de tous ceux qui partagent cet immense territoire avec nous.

Déjà, certains produits de consommation donnent le ton à cette réalité : le gin UNGAVA aux herbes indigènes ainsi que les jus INU et leurs symboles inuits. Ils possèdent ces éléments distinctifs pertinents qui nous laissent entrevoir une manière de prendre notre place en tant qu’exportateurs de produits typiques, originaux et de qualité. C’est une des raisons pour lesquelles je fais valoir l’urgence de consolider notre identité et de développer un sentiment d’appartenance pour notre coin du monde rempli de beautés au potentiel infini.

En terminant, je vous invite à regarder cette vidéo réalisée en 2013 par Moment Factory pour l’aéroport de Los Angeles:

De telles réalisations en disent long sur une nation et devraient être présentées aux bulletins d’information quotidiens pour leur capacité à nous émerveiller, à stimuler notre sentiment d’appartenance et de fierté, bref à consolider notre identité nationale !


Pierre Nadeau
Expert en branding et en marketing relationnel – Nadeau Branding
www.nadeaubranding.com
[email protected]
514 726-6875


Sources:

[1] Ce chiffre date de 2013.

[2] On appelle aussi ce processus marketing national, marketing d’un pays ou Nation Branding, selon l’appellation anglophone.

[3] https://www.youtube.com/watch?v=cgYD-PUkkrY

[4] Fait intéressant, saviez-vous qu’à Montréal il y a aujourd’hui plus de Nguyen que de Tremblay !

42
PARTAGES
Cumulant 30 ans d'expérience et 22 prix d'excellences en publicité et marketing, Pierre Nadeau est une sommité canadienne en marketing de relation et en image de marque.
Nadeau Branding
Nadeau BrandingNadeau Branding offre ses services en consolidation d’image de marque depuis 2002 et procède d’une méthodologie qui a à maintes reprises démontré son efficacité.
En savoir plus