Accueil Créativité Comment faire de bons brainstormingS en entreprise ?

Comment faire de bons brainstormingS en entreprise ?

40
PARTAGES

Vous devez relever le défi de dénicher une nouvelle idée géniale de produit/service pour votre entreprise ?

Peut-être alors vous reconnaitrez-vous dans les variables énumérées ci-dessous. Elles caractérisent certains aspects clés du brainstorming en entreprise.

  • Quantité : le nombre d’idées émises ;
  • Qualité : la qualité des idées émises ;
  • Négativité : le nombre de commentaires négatifs énoncés durant la réflexion de groupe ;
  • Prévalence de la négativité : la force des commentaires négatifs émis en groupe ;
  • Surdose de confiance en nos idées propres : l’excès de confiance affiché par les membres d’un groupe lorsqu’il s’agit de comparer leur performance à celle d’un autre groupe.

Les résultats d’une recherche effectuée par trois chercheurs, deux issus de l’école de gestion John-Molson à Montréal et l’un étant professeur de marketing à l’Université de Western Ontario à London, démontrent que les sociétés collectivistes ont plus de succès à faire émaner des idées de qualité souvent plus novatrices. En contrepartie, les sociétés individualistes sont pour leur part championnes de la quantité d’idées au détriment peut-être de leur originalité.

Voici quelques points à considérer afin de mettre toutes les chances de votre côté et de redonner un souffle nouveau à vos séances de brainstorming.

  • Une approche respectueuse des idées neuves. Lorsque quelqu’un émet une idée, peu importe qu’elle soit bonne ou nulle, on prête une oreille attentive. Gardez en tête que ce qui compte est l’écoute. Plus tard, on déterminera ce que l’on fera de cette idée. Une idée prometteuse et tout à fait nouvelle résulte souvent du choc de deux idées antérieures considérées au départ plutôt ordinaires !
  • Une approche respectueuse des autres et de soi. S’empêcher de juger les idées émises, c’est également s’empêcher de juger leurs auteurs. Un seul commentaire désobligeant peut figer certaines personnes et ainsi entacher la communication et l’interactivité. Réfréner le jugement des idées émises par les autres doit aussi se refléter envers nos propres idées. Comme charité bien ordonnée commence par soi-même : ne vous autocensurez pas !
  • Une approche respectueuse de l’œuvre commune. Pour produire des idées réellement originales, il convient enfin de ne pas faire preuve de trop de confiance en nos propres idées. Les autres aussi ont de bonnes idées ! Restez humble. Personne n’est parfait et il est toujours possible de faire mieux.

Il est donc recommandé de se rencontrer plus d’une fois en groupe afin d’aller ensemble encore plus haut et plus loin.

Maintenant, dans la pratique, comment structurer l’approche pour effectuer et maximiser cette génération d’idées ?

people

Les prémisses d’une bonne génération d’idées :

Gardez toujours en tête qu’une séance de génération d’idées comprend deux grandes phases, soit de pensée créative, appelée la divergence, et de pensée critique, aussi appelée la convergence.

arret

En conséquence, pour un brainstorming efficace, il importe de se donner du temps entre la période de divergence, où vous cumulez les idées, laissez aller votre créativité et lâchez votre fou, et la période de convergence, où vous devez analyser et faire des choix, en étant plus critique.

Enfin, plusieurs règles constructives pour produire plus d’idées lors de l’étape de divergence de votre processus d’idéation ont été identifiées :

  • Gardez le focus sur l’énoncé de départ
    • Définissez un énoncé clair, idéalement articulé autour du besoin d’un client, d’une problématique entre autres exemples.
  • Appliquez les règles de base du brainstorming :
  • Abolissez la critique ;
  • Privilégiez une conversation à la fois ;
  • Misez sur la quantité plutôt que sur la qualité ;
  • Valorisez l’aspect farfelu ;
  • Encouragez la démultiplication des idées (surenchère et prolifération sur une première idée) ;
  • Maximisez le visuel (Post-it, dessins, un mot = une image, etc.).

Après avoir effectué la première étape du processus de génération d’idées, ici la divergence, n’oubliez pas de prendre cette pause bien méritée et de poursuivre avec la portion structurée et rationnelle du remue-méninges, la convergence. En effet, un brainstorming, c’est bien, mais il faut savoir trier les idées qui ont le plus de potentiel pour ensuite les mettre efficacement en action.

En bref, le défi tient dans le fait de changer notre mentalité de société individualiste afin d’apprendre à mieux travailler en plénière !

Comme il est dit que plus on pratique, plus on réussit, n’ayons pas peur du perfectionnement !

Allez, on se lance…

40
PARTAGES
Entrepreneure, stratège et formatrice, elle cumule plus de 15 ans d’expérience professionnelle en entreprises manufacturières et de services, tant au niveau local qu’international, comme spécialiste en gestion marketing et stratégie d’innovation en développement de produits.
PastilleMP_RGB300dpi
Stratégie MPL’entreprise se veut un acteur de changement pour concrétiser et convertir les idées de développement en réel potentiel innovateur. Elle accompagne les dirigeants d’entreprises dans la réflexion, la création et la gestion de stratégies en développement de produits et dans leur processus d’innovation.
En savoir plus