Accueil Affaires Non verbal pour nuls, trois observations qui en disent long !

Non verbal pour nuls, trois observations qui en disent long !

152
PARTAGES

À première vue, la lecture de la gestuelle peut paraitre complexe et avec raison. Si nous pensons aux milliers d’études scientifiques, aux 1400 items répertoriés par la synergologie, aux deux hémisphères cérébraux qui proposent des significations différentes selon un geste de la gauche ou de la droite et toutes ces micro-expressions quasi invisibles pour le novice dans le domaine, il est normal de croire que la lecture du corps soit complexe.

Par contre, et heureusement, il est possible d’alléger cette lecture si précieuse en communication afin de mieux comprendre votre interlocuteur.

Comme prémisse, vous devez savoir que le corps bouge selon trois logiques: l’intérêt, l’ouverture et l’enthousiasme qui selon l’émotion ressentie peut s’exprimer positivement ou négativement.

La première logique est l’intérêt. Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous regardez un bon film vous bougez selon le rythme et l’intensité de l’émotion véhiculée par la scène ? Par exemple, si vous regardez une scène et que votre intérêt est au maximum, puisque vous vous apprêtez à découvrir l’énigme. Inconsciemment, vous avancerez votre corps vers l’écran en attente de la révélation espérée. Par contre, si un élément dérangeant survient, vous projetterez votre corps immédiatement vers l’arrière, bien au fond du divan, afin de vous en éloigner, autrement dit, vous vous retirerez de la scène. Cet exemple illustre une des trois logiques en matière d’observation de base. Lorsque nous avons de l’intérêt, notre corps s’avance et à l’inverse, si nous souhaitons nous désengager, que ce soit par un manque d’intérêt ou simplement afin de ne pas intervenir, et bien sagement, notre corps se retirera.

La deuxième logique est l’ouverture ou la fermeture à l’autre. Pour savoir si votre interlocuteur à l’esprit ouvert à vos propos, il est possible de lire cette information à travers son corps ! L’ouverture peut se manifester par différentes observations tout aussi simples les unes des autres. Tout d’abord, regardez son torse et ses pieds. Sont-ils dans votre direction ? Si oui, il s’agit là d’un point positif. Ensuite, si ses jambes sont croisées, le sont-elles vers vous ou à l’opposé de vous ? Pour le savoir, regardez la jambe du dessus, si celle-ci se dirige vers vous, on parle d’ouverture, sinon de fermeture. Mais attention, vous devez voir d’autres indices pour confirmer votre hypothèse. Il est important de garder à l’esprit qu’en tout temps, cumuler les indices permet de conclure vers un horizon riche de sens et qu’un seul indice peut nous tromper.

Ensuite, observez son visage et ses épaules. Sont-ils détendus ou crispés ? Vous avez deviné que l’ouverture est davantage dans la détente tandis que la fermeture est dans la crispation. Vous pouvez poursuivre votre observation à travers une lecture d’émotions faciales en regardant les sourcils. Sont-ils foncés ? La mâchoire et la bouche sont-elles serrées ? Le regard est-il absent ou présent ? Aussi, j’ai envie de vous dire, faites-vous confiance, car même si vous n’êtes pas un expert en communication non verbale ni en synergologie, le simple fait de vivre en société nous oblige à observer des visages depuis notre naissance. Ça vous fait tout de même quelques années d’expérience, non ?

Finalement, la troisième logique repose sur la hauteur des gestes et/ou du corps. Cette logique nous révèle le niveau d’enthousiasme de l’individu. Pensez aux enfants qui gambadent dans les parcs, ils expriment librement leur joie de vivre. Leurs gestes sont en hauteur, souvent leur regard sera porté vers le ciel. Parfois même, ils sautent en marchant, nous donnant l’impression qu’ils voudraient s’envoler. La hauteur de leur gestuelle révèle donc leur niveau élevé d’enthousiasme. Alors que si vous imaginez des gens tristes ou dépressifs, vous aurez des images d’individus au regard vers le sol, les épaules lourdes et dirigées aussi vers le bas, même les commissures de leur bouche seront descendantes.

En résumé, l’enthousiasme est en parfaite corrélation avec la hauteur des gestes et de la posture. Alors, la prochaine fois qu’un ami vous donnera la main ou vous portera un toast, regardez à quelle hauteur il le fera. Pour ma part, j’observe toujours la hauteur des applaudissements à la fin de mes conférences, question de me rassurer, à savoir si j’ai bien fait mon travail. J

Je vous souhaite d’excellentes observations en trois questions : Vers vous ou pas ? Ouvert ou fermé ? Vers le haut ou vers le bas ?

Rappelez-vous qu’en communication, créer un espace d’authenticité est capital afin de permettre à votre interlocuteur de s’ouvrir librement à l’abri de tout jugement. Alors, soyez vous-même en intérêt, ouvert et enthousiaste.


Linda Valade, synergologue
Formatrice et conférencière en communication non verbale
www.verum.ca
514-237-0360

152
PARTAGES
Synergologue, fondatrice de VERUM, enseignante en programmation neuro-linguistique et certifiée de l'approche des préférences cérébrales de Herrmann.
Verum
VERUMVerum se spécialise dans l'enseignement du langage non verbal dans un contexte d'affaires. Nous offrons des formations adaptées à chaque entreprise.
En savoir plus