Accueil Affaires La fiscalité et le destin inéluctable de tout entrepreneur

La fiscalité et le destin inéluctable de tout entrepreneur

33
PARTAGES

J’ai démarré mon entreprise en communication en 2007. En dix ans, toujours en grandissant en tant que femme et entrepreneure, j’ai rencontré mon lot de défis humains, financiers et organisationnels. Une période de croissance a succédé aux premières années sur la corde raide. Trois fois, j’ai transformé et élargi l’envergure de nos mandats de consultation, chaque virage entrainant à son tour une vague d’incertitudes, de découvertes, d’erreurs, de leçons et de succès.

Ces virages, à leur tour, m’ont menée à de formidables apprentissages dans les domaines inhérents (et moins sexy) à l’entrepreneuriat : financier, légal et fiscal. Des apprentissages pas toujours charmants ni convenables, mais oh combien enrichissants ! Si je retournais en arrière, je changerais assurément quelques décisions, d’où la raison pour laquelle je vous partage les leçons que m’a apprises Guillaume Charron, ami, entrepreneur et fiscaliste. À ses conseils, j’ajouterai une leçon de mon cru. — En espérant que je m’en souvienne au prochain virage !

Un jour, vous devrez ASSURÉMENT vendre, léguer ou dissoudre votre entreprise

Les entrepreneurs que j’accompagne sont souvent intarissables sur ce qui les motive à se lancer et à poursuivre le développement de leur organisation. À leur image, je suis avide de découvertes et d’exploration. Et, peu importe les raisons qui nous poussent à grandir et à évoluer, au cours de la croissance de l’entreprise, on devra tous, plus ou moins tardivement : vendre, léguer ou dissoudre l’entreprise. Le jour venu, êtes-vous certain que vous pourrez obtenir votre juste part ?

Un fiscaliste pour obtenir sa juste part

Le fiscaliste est le spécialiste en matière de lois fiscales… Et les lois fiscales canadiennes et internationales sont complexes, changeantes. Alors, quand votre entreprise évolue, quand votre situation change, afin de vous assurer d’en réduire le fardeau fiscal et de minimiser les impôts, c’est la personne à consulter.
Oui, on a tous demandé conseil auprès d’un comptable, d’un notaire… Mais un fiscaliste, cela est souvent réservé à la case « plus tard ». Alors, pour éviter que cette case ne se transforme en « trop tard », voici quatre signes qui ne trompent pas :

4 raisons pour consulter un fiscaliste

InterviewGCharron (1)

Vous croyez être bien protégé ? Selon l’expérience de Guillaume Charron, plus de la moitié de sa clientèle qui entre dans son bureau doit apporter des changements à sa structure.

  • Je commence à faire plus que j’en ai besoin. Salaires, gains en capital, dividendes, répartition des actifs dans la famille… Assurez-vous que votre structure corporative soit adaptée à votre situation passée, actuelle et future pour éviter les risques fiscaux.
  • Je ne profite pas d’une répartition des revenus entre les membres de ma famille. Il est possible de répartir les revenus entre les membres de votre famille afin de réduire vos impôts.
  • Je veux me protéger contre certains risques légaux. Certains domaines d’affaires nous mettent plus à risque que d’autres relativement aux poursuites et autres risques légaux potentiels. Il existe plusieurs formes de structures corporatives et elles ne sont pas toutes adéquates en matière de protection juridique.
  • Je compte vendre mon entreprise dans quelques années. Une structure corporative inadéquate peut entrainer des délais d’attente pouvant varier entre un mois à… plus de trois ans !

Me revoici assise à mon bureau après avoir fait une incursion amicale dans l’univers de la fiscalité… J’ai beau être à l’aise avec les chiffres, je suis heureuse de pouvoir compter sur la compétence de Guillaume pour m’aider à y voir clair ! Car comme entrepreneure, ce que je j’apprécie le plus, c’est de m’entourer de gens extraordinaires afin de revenir aux prochaines découvertes et explorations du développement des affaires et des humains !

Note : Le but de cet article est de sensibiliser les entrepreneurs à se renseigner, à être bien conseillés en matière de fiscalité. En aucun cas, ces conseils ne doivent être considérés comme ceux d’un expert.

33
PARTAGES
Stéphanie Dupuis est présidente de THEMA Stratégie Conseil. Actuaire de formation, rédactrice agréée, elle manie avec agilité les mots, les chiffres et les résultats pour aider les entrepreneurs à faire tourner leurs organisations à plein régime.
LOGO_Espace blanc
THEMA Stratégie ConseilTHEMA orchestre des projets collectifs pour transformer les expériences clients et les lieux de travail en quelque chose de magique. Diagnostics et réalisation de plans stratégiques pour PME. Communication | Branding | Marque employeur.
En savoir plus