Accueil Affaires Endettement: Soyez libre et vivez librement

Endettement: Soyez libre et vivez librement

79
PARTAGES

Chaque semaine, des articles financiers et des reportages mettent en garde les Canadiens contre l’augmentation de leur taux d’endettement. 

L’indépendance financière a longtemps représenté pour moi l’image parfaite du succès. Le plus ironique, c’est que d’où je viens, au Québec, l’argent et la richesse sont encore perçus de manière négative pour ne pas dire péjorative. J’entretiens par contre une relation à l’argent qui est plus anglo-saxonne ou américaine. Encore récemment, les médias, qui se délectent pourtant des nouvelles concernant les stars, ont publié la valeur des propriétés de vedettes québécoises comme Marie-Mai, Gregory Charles ou Louis-José Houde. On y présentait leur domicile et, en fonction leur valeur marchande, les journalistes estimaient leurs revenus annuels pour se permettre de pareilles demeures. Alors qu’aux États-Unis, paraitre sur une liste de gens prospères rehausse l’admiration et est synonyme de succès, au Québec, c’est l’inverse. Beaucoup de gens jalousent ce succès. Beaucoup de méchanceté est véhiculée par rapport à cette liste sur les médias sociaux.

L’indépendance face à l’argent ne se mesure pas en millions de dollars. Elle est le résultat d’une liberté à l’égard de ses créanciers. Le truc consiste à éliminer ses dettes et à vivre selon ses moyens et ses ambitions. Pas trop sexy ni glamour me direz-vous ? Pas besoin de posséder une Bentley ou un manoir pour se sentir riche. Et c’est justement là, la beauté de notre univers. L’indépendance financière nous permet, comme individu, d’établir nos critères de succès en fonction de nos valeurs personnelles.

Vous voulez posséder les plus beaux objets de luxe que certaines sociétés et marques mettent en marché. Vous préférez vivre modestement en vous donnant à une cause que vous considérez comme noble ou simplement transmettre vos valeurs à votre progéniture. Il y en a pour tous les goûts.

Par contre, sans indépendance financière, vous ne pourrez réaliser vos propres rêves. Par exemple, il y a des sportifs de renoms, des célébrités dans toutes les sphères d’activités, des gens d’affaires reconnus, des vendeurs hors pair et des gagnants de loterie qui ont amassé des millions de dollars et qui n’ont pourtant jamais atteint cette liberté financière tant souhaitée. Soyez libre et indépendant, peu importe vos revenus.

depp

Johnny Depp, le célèbre acteur, réalisateur et musicien, malgré des revenus extraordinaires suite à ses nombreux rôles et films au cinéma, frise la faillite au moment d’écrire ces lignes. Il est en effet contraint de se départir de nombreux biens immobiliers, tels que des penthouses à Los Angeles, des villas en France et même certaines de ses voitures de collection, et tout cela pour s’acquitter de ses obligations financières. Selon The Management Group (TMG), qui le poursuit actuellement pour dettes impayées, le comédien aurait, pour ainsi dire, un rythme de vie fastidieux.

Pendant la majeure partie des deux dernières décennies, l’acteur de 53 ans a dépensé en moyenne 2 millions de dollars par mois, toujours selon TMG. La vedette des Pirates des Caraïbes aurait, depuis l’an 2000, dépensé 75 millions pour des propriétés. Il a aussi acheté un yacht pour 18 millions de dollars, pas moins de 45 voitures de luxe, et il débourse encore 700 000 dollars par mois pour du bon vin, des déplacements en avion privé et un personnel de 40 personnes, selon la plainte. Au rythme de vie actuel et avec les impôts à payer, son somptueux train de vie n’arrive pas avec les revenus générés.

Donc, peu importe votre célébrité et les revenus générés, l’indépendance financière est atteinte lorsque vos revenus sont supérieurs à vos dépenses et que vos biens sont libres de dettes.

jackson

Michael Jackson est aussi un cas classique. Le Livre Guinness des Records le désigne comme étant l’artiste de variétés le plus couronné de succès de tous les temps. Selon plusieurs, sa mort résulterait de ses problèmes financiers. Au moment de son suicide, le roi de la pop devait plus de 500 millions de dollars à ses créanciers, selon les documents présentés devant la justice californienne le 6 avril 2011. Toujours selon ces documents, la pop star dépensait sans compter, réussissant à dépasser de 30 millions de dollars annuellement ce que les revenus générés par ses ventes de plus d’un milliard d’albums personnels ajoutés aux catalogues de disques acquis que les droits d’auteurs des Beatles et d’Elvis Presley lui rapportaient.

Difficile de parler de gros montants en revenus et de difficultés financières sans mentionner un athlète québécois. En mai 2011, Luc Robitaille a reçu une mise en demeure pour défaut de paiement d’hypothèque. Même s’il a gagné environ 35 millions de dollars pendant sa carrière de hockeyeur, Lucky Luke, de son surnom, a été mis responsable d’une lettre de crédit bancaire de 2 millions de dollars dans un investissement qui a mal tourné et il avait une dette de 957 245 $ auprès de la banque. Heureusement, il a pu conserver sa maison de Santa Monica et son poste de président des opérations des Kings de Los Angeles. Cela fait-il de lui un perdant ? Pas du tout. Encore là, l’exemple vise juste à démontrer qu’il y aura des hauts et des bas et que de protéger des actifs tels que sa maison et ne pas se mouiller dans des plans qui auraient pu lui faire perdre son emploi est tout à son honneur. Nous sommes devant une personne à succès.

Je viens de vous relater des exemples médiatisés d’échecs financiers, mais ils ne sont pas les seuls. Moi-même, j’ai personnellement perdu beaucoup d’argent. Heureusement, j’ai su, comme les écureuils à l’automne, faire des provisions. J’ai aussi été considérablement aidé par les valeurs et les habitudes de vie de ma conjointe. Aujourd’hui, mon indépendance financière vient du fait que j’ai appliqué un dicton d’un ami de mon père : qui paie ses dettes s’enrichit. Une vie sans dette est le début de la liberté. Si vous voulez des dettes, faites en sorte qu’elles soient reliées à des investissements qui vous rapportent plus que le coût d’emprunt. Chaque versement fera de vous une personne plus riche et avec un bilan financier plus sain. Croyez-moi, l’application de ce principe est primordiale dans la quête de l’indépendance financière.


finances

Toutes ces images du monde des stars et des célébrités, comme des gens d’affaires pour qui nous travaillons, font que plusieurs d’entre nous associent succès et argent. L’argent et le succès ne sont pas automatiquement liés. Je dirais même qu’ils ne sont même pas liés du tout.

Dans la vie de tous les jours, peu importe qui vous êtes, peu importe vos revenus, l’autonomie financière est primordiale. Il s’agit de se connaitre, de mettre son identité au service de nos succès, de visualiser ses rêves et de progresser comme personne, un jour à la fois. C’est de cette façon que vous atteindrez une vie épanouie, enrichissante et pleine de succès, peu importe la définition que vous appliquez au mot « succès ».

Sans dettes, vous vous sentirez libre et vous ne stresserez plus avec les fins de mois.

Faites-en votre priorité et agissez maintenant.


Christian Gagnon

Stanley Conseils / www.stanleyconseils.com

79
PARTAGES
Président de la firme Stanley Conseils, Christian est très impliqué dans le monde socio-communautaire et siège bénévolement sur des CA d’organisme à but non-lucratif.
Stanley Conseils
Stanley ConseilsStanley Conseils a pour but d'aider les entrepreneurs à réaliser leurs objectifs, tout en améliorant leur qualité de vie, grâce au développement stratégique.
En savoir plus